Ethiopie : Le Conseil de paix et de sécurité de l'UA réitère sa préoccupation concernant l'impasse politique en Guinée-Bissau

Addis Abeba, Ethiopie (PANA) - Le Conseil de la paix et de la sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a souligné la nécessité pour la sécurité et les forces armées de la Guinée-Bissau de s'abstenir d'interférer dans la crise politique et institutionnelle du pays et de continuer à défendre la Constitution.

Le Conseil a également exhorté toutes les parties bissau-guinéennes à s'abstenir de toute action ou déclaration susceptible d'aggraver les tensions et d'inciter à la violence.

Suite à sa session sur la situation qui prévaut dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, le CPS a publié mercredi, un communiqué réitérant sa profonde préoccupation face à l'impasse politique persistante en Guinée-Bissau.

Couplée avec des difficultés socio-économiques persistantes causées à la population, l'impasse politique a affecté les institutions gouvernementales et l'Assemblée nationale.

Le CPS a réaffirmé son engagement à suivre de près tous les développements politiques et à soutenir la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans ses efforts pour assurer une résolution rapide de la crise prolongée en Guinée-Bissau.

La dernière session de l'Assemblée de l'UA, tenue les 28 et 29 janvier 2018 à Addis Abeba, en Ethiopie, a appelé les parties prenantes bissau-guinéennes à respecter leurs engagements afin de résoudre la crise et d'assurer le succès des prochaines élections législatives de 2018.

En outre, l'Assemblée a approuvé la décision adoptée par l'Autorité des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le 27 janvier 2018, sur la situation en Guinée-Bissau.

Selon le communiqué, le CPS a salué les efforts déployés par la CEDEAO pour trouver une solution durable à la crise actuelle en Guinée-Bissau et a salué la décision imposant des sanctions individuelles visant à restaurer la gouvernance démocratique et à garantir le respect de la primauté du droit en Guinée-Bissau émise par l'Autorité de la CEDEAO, le 4 février 2018.
-0- PANA AR/MTA/IS/SOC 14fevr2018

14 février 2018 19:01:50




xhtml CSS