Etats-Unis: le président ougandais en phase avec le thème de la 72ème Assemblée générale des Nations-unies

New York, États-Unis  (PANA) - Le président de la République d’Ouganda, Yoweri Kaguta Museveni, a exprimé, ce mardi, son soutien et sa convergence de vue au thème de la 72ème Assemblée générale des Nations Unies - "Se focaliser sur les personnes: œuvrer pour une paix et une vie décente en faveur de tous sur une planète durable" -  avant de se demander la raison pour laquelle, les élites du monde ont-elles manqué d'observer la pertinence de ce thème?

"Qui perdrait si toutes les personnes au niveau de la terre menaient une vie décente?", a déclaré le président ougandais, "en ayant assez de nourriture, de vaccins contre toutes les maladies "vaccinables", de l'eau potable, de l'éducation, de l’électricité, des emplois bien rémunérés et des habitats respectables". La dépendance à l'image des parasites est le seul obstacle au développement mondial, à la prospérité et à la paix", a-t-il ajouté.

S'exprimant sur "la situation tendue en Corée du Nord", le président Museveni a déclaré qu'en tant que "parents liés par le sang", la République de Corée du Nord (ROK) et la République démocratique de Corée du Sud (DRK) feraient une très bonne chose en s'engageant seuls dans des discussions pour leur réunification.

Le président Museveni, dans cette perspective, a cité comme exemple, le Vietnam unifié, de même que la réunification de l'Allemagne dans les années 90. Faisant référence à la force que disposerait une Corée réunifiée, le président ougandais s'interrogea: "Pourquoi certains acteurs ont-ils peur des nations fortes dans ce monde? Pourquoi les Coréens devraient-ils autoriser des forces extérieures de continuer à les diviser?".

"Nous œuvrons toujours inlassablement pour ne pas permettre à d'autres acteurs au niveau local ou international, de continuer à semer la division entre les populations africaines, compte non tenu des complications que cela implique", a-t-il souligné, indiquant que son pays, l'Ouganda, abrite beaucoup de réfugiés sur la base d'une position idéologique consciente, à savoir celle "de ne pas permettre à un acteur de nous diviser. Nous combattons uniquement les traîtres", a ajouté Yoweri Musseveni.

Sur la "petite question" du renforcement des sanctions contre la Corée du Nord, le président Museveni a déclaré à l'endroit de l'Assemblée générale des Nations Unies, que l'Ouganda est en phase avec le reste du monde. "Nous n'avons pas à négocier sur cette affaire avec la Corée du Nord, même si nous sommes reconnaissants à ce peuple pour nous avoir aidé dans le passé à équiper notre armée", a conclu le président ougandais.
-0- PANA MA/BAD/IS/IBA 20sept2017



20 septembre 2017 16:36:19




xhtml CSS