Etats Unis : Le Conseil de sécurité salue la déclaration de paix "historique et significative" entre l'Ethiopie et l'Erythrée

New York, Etats-Unis (PANA) - Le Conseil de sécurité des Nations Unies a déclaré, mardi, que la Déclaration conjointe, signée par les dirigeants de l'Erythrée et de l'Ethiopie, comme un événement "historique et significatif" aux "conséquences étendues" pour toute la région de la Corne de l'Afrique et au-delà.

La Déclaration conjointe de paix et d'amitié signée, lundi, par le président érythréen, Isaias Afwerki et le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, signe la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays pour la première fois en deux décennies et ouvre un "nouveau chapitre de coopération et de partenariat", indique le communiqué publié au nom des 15 membres du Conseil.

Parmi les mesures convenues par les deux hommes durant cette rencontre historique dans la capitale érythréenne, Asmara, figurent le rétablissement des liaisons aériennes, l'ouverture d'ambassades et pour l'Ethiopie, l'utilisation des infrastructures portuaires de l'Erythrée. Un blocus sur les télécommunications a également été levé, permettant aux familles divisées suite à une guerre pour une ville frontalière entre les deux pays, qui a fait des milliers de morts, de pouvoir se téléphoner.

Le Conseil "a reconnu l'appel à la solidarité et à l'entraide contenu dans la Déclaration conjointe et a encouragé tous les acteurs à proposer leur soutien au processus de paix", indique le communiqué, qui ajoute que: "les membres sont prêts à soutenir l'Erythrée et l'Ethiopie dans leur mise en oeuvre de la Déclaration conjointe".

Les membres du Conseil ont également pris note de la proposition du Secrétaire général d'appuyer le processus. Lundi, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a déclaré aux journalistes dans la capitale éthiopienne, où il assistait à la deuxième conférence annuelle de l'ONU et de l'Union africaine, que: "la récente évolution des relations, ces dernières semaines, était un signal très important d'espoir, non seulement pour ces deux pays et pour l'Afrique, mais également pour le monde entier".

"L'ONU est prête à faire tout ce que les parties lui demanderont... L'ONU sera entièrement à leur disposition pour faire tout ce qui sera nécessaire pour faciliter le succès de toute entreprise", a ajouté M. Guterres.

M. Abiy Ahmed est devenu Premier ministre de l'Ethiopie au mois de février, suite à la démission de son prédécesseur et c'est le premier dirigeant issu du groupe ethnique majoritaire, Oromo.

Depuis son accession au pouvoir, il a entrepris une série de réformes politiques. Il était précédemment ministre de la Science et de la Technologie.
-0- PANA MA/FJG/IS/IBA 11juil2018

11 Julho 2018 16:17:23




xhtml CSS