Equipe mixte de l'ONU et de la CEDEAO sur les armes légères

Lagos- Nigeria (PANA) -- Une équipe mixte composée d'agents de l'ONU et de la CEDEAO, a quitté le Nigeria pour six pays de l'Afrique de l'Ouest dans le cadre des efforts déployés pour vérifier que ces derniers observent le moratoire de la CEDEAO sur les armes légères.
Des sources proches de la CEDEAO ont indiqué à la PANA dimanche que cette équipe de six membres, partie ce week-end, comprend deux agents de l'organisation sous-régionale, deux du Programme de coordination et d'assistance pour la sécurité et le développement (PCASED), et deux autres du Département des affaires sociales et économiques de l'ONU (UNDESA).
Cette équipe va se scinder en deux groupes de trois membres chacun, dont l'un va se rendre au Cap-Vert, en Guinée Bissau et en Sierra Leone alors que l'autre va visiter la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso et le Bénin.
Ces six pays et le Nigeria ont mis sur pied des commissions nationales chargées de superviser l'application du moratoire signé par les chefs d'Etat de la CEDEAO le 31 octobre 1998.
L'établissement de ces commissions est une des principales conditions du moratoire qui a pour objectif de contrôler la prolifération des armes légères dans la sous-région et de juguler les conflits qu'elle entraîne et qui entravent le développement économique et politique de la communauté.
Cette équipe de l'ONU et de la CEDEAO va conseiller les commissions dans ces six pays sur les obligations liées à leur fonction, et aussi leur fournir un soutien pour le renforcement de leurs capacités.
Environ la moitié des armes illicites en Afrique, tenues pour responsables du nombre croissant de conflits sur le continent, circuleraient dans la sous-région de l'Afrique de l'Ouest.

25 juin 2001 14:06:00




xhtml CSS