Ellen Johnson-Sirleaf rassure l'ECONEC et la CEDEAO sur les élections d'octobre au Liberia

Monrovia, Liberia (PANA) - La présidente libérienne, Ellen Johnson-Sirleaf, a rassuré les délégations du Réseau des commissions électorales de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (ECONEC) et l'engagement inébranlable de la Commission de la CEDEAO à organiser des élections législatives et présidentielle crédibles et pacifiques.

"Pour nous, cette élection est le moment déterminant pour le Liberia", a-t-elle déclaré mercredi aux deux délégations à Monrovia. "C'est un test important de notre passage à la maturité politique et nous espérons une transition réussie et pacifique", a-t-elle ajouté.

La présidente Johnson-Sirleaf, ancienne présidente de l'Autorité de la CEDEAO des chefs d'Etat et de gouvernement, a promis que le gouvernement réglera toutes les questions en suspens liées aux élections pour les parlementaires et le président du pays, telles que l'adoption du budget national et la libération rapide de fonds pour faciliter le processus électoral.

Elle a sollicité la solidarité continue de la CEDEAO et l'assistance des partenaires au développement en faveur de la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance dans le pays, qui a connu une décennie dévastatrice de guerre civile et de l'épidémie du virus Ebola de 2014.

S'exprimant au nom des délégations, le professeur Mahmood Yakubu, président du conseil d'administration de l'ECONEC et président de la Commission électorale indépendante du Nigeria (INEC), a félicité le leader libérien, première femme présidente élue d'Afrique, son gouvernement et le peuple du Liberia pour leur engagement à secouer les effets d'un passé sombre et à marcher avec une grande détermination.

Il a souligné les préoccupations soulevées par certaines parties prenantes au sujet des préparatifs des élections d'octobre et a réitéré l'engagement de l'ECONEC d'aider de la meilleure manière possible et de plaider en faveur d'une assistance au nom des parties prenantes pour faciliter le processus électoral.

Le professeur Yakubu a mentionné les engagements fructueux d'ECONEC avec la Commission électorale nationale (NEC) du Liberia, le pouvoir judiciaire, l'inspecteur général de la police, Gregory Coleman, la direction du Parlement des deux chambres, le juge en chef et d'autres juges de la Cour suprême. D'autres étaient l'ancien président intérimaire du Libéria, le professeur Amos Sawyer, qui préside actuellement la Commission nationale de gouvernance, la Mission des Nations unies au Libéria (UNMIL), les envoyés étrangers et les représentants des organismes donateurs et le Réseau ouest-africain pour la consolidation de la paix (WANEP).

Dans ses remarques préliminaires, le représentant spécial de la CEDEAO au Libéria, Babatunde Ajisomo, a réitéré à la présidente libérienne, le soutien continu de la CEDEAO au pays, rappelant le rôle de premier plan joué par l'organisation régionale pour mettre fin à la guerre civile du Libéria.

La délégation de la CEDEAO, qui fait partie d'une mission d'enquête avant le vote d'octobre du Liberia, comprenait Dr Kwadwo Afari-Gyan, ancien président de la Commission électorale du Ghana, la commissaire aux affaires politiques, de la paix et de la sécurité de la CEDEAO, Mme Halima Ahmed, la directrice des Affaires politiques, Dr Remi Ajibewa, et le chef de la Division de l'assistance électorale de la CEDEAO, Francis Oke.

L'équipe ECONEC, qui comprenait les présidents de la Commission électorale du Burkina Faso, Ahmed Barry et Mme Maria do Rosaria Goncalves du Cap Vert, la Commissaire de l'INEC, le professeur Antonia Simbine et le personnel du Secrétariat de l'ECONEC, est entrée au Liberia dimanche après une évaluation des besoins et une mission de solidarité en Sierra Leone, qui organise ses propres élections cruciales en mars 2018.

Les missions sont cohérentes avec les objectifs du Réseau en matière de solidarité et d'assistance mutuelle, de partage d'expériences et d'évaluation par les pairs, pour la promotion d'élections crédibles et pacifiques, l'harmonisation des meilleures pratiques électorales et la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance dans les pays de la CEDEAO.
-0- PANA AR/MTA/TBM/SOC 20juin2017

20 juillet 2017 19:44:05




xhtml CSS