Election locale à Sao Tome et Principe

Sao Tomé- Sao Tomé et Principe (PANA) -- Après deux semaines d'une campagne marquée par des meetings et beaucoup de musique, les Santoméens ont élu, dimanche, les organes du pouvoir local et du gouvernement régional de Principe en présence de 20 observateurs internationaux.
Les deux scrutins, initialement prévus pour le 9 juillet dernier, avaient été reportés à la suite du rejet, par les tribunaux, de candidatures n'ayant pas respecté les délais de dépôt établis par la loi.
Près de 80.
000 personnes se sont inscrites et sept concurrents sont en lice dont celui de la coalition Mouvement démocratique force de changement/Parti de la Convergence démocratique (MDFM/PCD, au pouvoir) et celui du Mouvement de libération de Sao Tomé et Principe/Parti Social Démocrate (MLSTP/PSD), le plus grand parti de l'opposition.
L'Union des démocrates pour la citoyenneté et le développement (UDD) est le seul parti sans siège parlementaire à avoir un candidat aux élections locales pour la mairie de Agua Grande, qui comprend aussi la capitale de l'archipel avec ses 150.
000 habitants.
Sont aussi dans la course deux groupes de citoyens réunis en mouvements civils, notamment la Renaissance de Agua Grande dirigé par l'ex-ministre de la Justice, Elsa Pinto et "Por Um Mê-Zochi Autonomo".
Participent aussi aux élections l'Alliance démocratique pour le développement de Principe et l'Union pour le changement et le progrès de Principe, deux partis aussi sans siège parlementaire.
L'Action démocratique indépendante (ADI, opposition) a renoncé à prendre part au scrutin alléguant des irrégularités dans le processus électoral.
Les premières et uniques élections locales à Sao Tomé se sont déroulées en 1992, tandis que les régionales de Principe ont été organisées en 1995.
Toutes les deux consultations avaient été remportées par le MLSTP-PSD.

28 Agosto 2006 16:52:00




xhtml CSS