Election de Miss FESPAM le 4 août à Brazzaville

Brazzaville- Congo (PANA) -- L'élection de Miss Festival panafricain de musique (FESPAM), édition 2003, aura lieu à Brazzaville avec la participation de plus de quatorze représentantes d'Afrique contre sept en 2001, a annoncé, samedi, le Club promotion esthétique (CPES), qui organise la manifestation.
Selon le CPES, la participation à l'élection Miss FESPAM 2003 n'est subordonnée à aucune condition contraignante, mais chaque participante doit être détentrice d'un ou de plusieurs titres dans son pays.
La volonté du nombre important des pays de prendre part à cette deuxième édition et l'apport significatif des sponsors constituent la plus grande contribution sur laquelle se fonde l'optimisme des organisateurs.
Miss FESPAM permet de vendre l'image de ce festival à l'extérieur.
Pour cela, les lauréates seront bien suivies pour pérenniser et valoriser, au cours des activités culturelles, l'image du FESPAM, après chaque édition.
Les prix des différentes lauréates oscillent entre 500.
000 et un million de FCFA.
Invité à se justifier sur la juxtaposition faite entre la musique et la beauté, Nestor Oyoukou, un des responsables de CPES, a déclaré que la musique et la beauté ont un lien naturel dans la mesure où, la beauté de la femme est célébrée dans plusieurs des chansons africaines, traditionnelles ou modernes.
D'ailleurs, a-t-il poursuivi, chaque candidate est tenue de passer devant le jury en tenue traditionnel en exhibant les entrechats d'une danse traditionnelle de son pays d'origine.
La première édition de Miss FESPAM, en 2001, avait été remportée par Clotilde Akué du Togo devant les représentants du Cameroun, de la RD Congo, du Tchad, du Bénin, du Mali et du Congo- Brazzaville.

03 août 2003 13:45:00




xhtml CSS