El-Béchir approuve la formation d'une commission sur le référendum au Sud-Soudan

Khartoum- Soudan (PANA) -- Le président soudanais Omar el-Béchir a accepté de former une commission nationale sur le référendum en vue d'organiser un vote décisif qui pourrait conduire à un choix en faveur de la sécession du Sud- Soudan, déjà semi-autonome, ont annoncé dimanche des médias publics soudanais.
L'Agence d'informations soudanaise (SUNA) a indiqué que le président a rencontré ses deux adjoints, Salva Kiir, également président du Sud-Soudan et Ali Osman Taha, au sujet des plans pour la formation du prochain gouvernement sur place et a accepté la mise sur pied d'une commission.
Les trois personnalités, qui forment la présidence, ont également accepté de mettre à la disposition du Sud-Soudan 40 sièges de plus au Parlement national, deux autres sièges pour l'Etat sudiste de Kordofan et deux pour la région pétrolifère d'Abyei.
Le président el-Béchir a affirmé qu'un accord sur la formation de la commission nationale sur le référendum sera transmis au Parlement pour approbation.
Les principaux partis politiques soudanais du Nord et du Sud sont en train de mettre en œuvre un accord important signé à Nairobi en janvier 2005 et mettant fin à 21 années de guerre.
L'accord de paix global a offert au Sud-Soudan une option pour l'indépendance après une période intérimaire de six ans.
Il a également proposé des directives pour la démarcation des frontières de la région pétrolifère d'Abyei.
La démarcation de la région d'Abyei a été un sujet de discorde.
Le président el-Béchir et son adjoint Salva Kirr ont formé un comité conjoint composé du Parti du congrès national (NCP) et du Mouvement pour la libération du peuple du Sud-Soudan (SPL/M) pour discuter des désaccords politiques.
Le président el-Béchir a affirmé que le comité conjoint a été chargé de superviser la formation de la commission responsable du référendum sur Abyei et de la formation d'une commission nationale sur les droits humains.
La présidence a affirmé que la formation de la commission sur le référendum à Abyei sera approuvée lors de sa prochaine rencontre.
Le conseil conjoint des partis travaillera sur les détails concernant une telle décision.
Le président el-Béchir et ses deux adjoints ont également discuté des progrès enregistrés dans la démarcation de la frontière Nord-Sud.
La démarcation de la frontière est essentielle pour le partage de la manne pétrolière entre le Nord et le Sud du Soudan.
Les électeurs du Sud-Soudan devraient voter largement pour l'autonomie de leur région riche en pétrole lors du référendum de janvier 2011.

30 mai 2010 12:05:00




xhtml CSS