Echanges entre séropositifs et journalistes au Cameroun

Yaoundé- Cameroun (PANA) -- Une session d'échanges interactifs et participatifs entre animateurs de radio membres du Réseau des journalistes contre le SIDA et les responsables des associations des personnes vivant avec le SIDA s'est ouverte jeudi à Yaoundé.
Selon M.
Fousséni Sissoko, coordonnateur des activités SIDA de l'UNESCO, il s'agit ainsi de "donner une visibilité à l'infection à VIH/SIDA et aux personnes vivant avec la pandémie".
"L'approche privilégie le partenariat entre les animateurs radiophoniques et les associations des personnes vivant avec le VIH/SIDA afin que celles-ci participent aux initiatives médiatiques en matière de réalisation des émissions radio-télé non seulement sur la maladie, les méthodes de prévention ou de traitement, mais aussi sur les aspects éthiques et les droits des personnes atteintes", a-t-il précisé à la PANA.
Dans cette perspective, la trentaine de participants aux travaux de Yaoundé conviendront des stratégies que la radio peut utiliser pour mieux informer les populations sur le VIH/SIDA et préserver la dignité des séropositifs.
De même, ils examineront les conditions d'une collaboration plus étroite entre les animateurs de médias électroniques et les personnes vivant avec le VIH/SIDA.
Une vingtaine de journalistes de radio et de la presse écrite prennent part aux travaux, tandis que cinq associations de personnes vivant avec le VIH/SIDA y sont représentées.
Organisée par l'UNESCO, en collaboration avec le Réseau des Journalistes camerounais contre le SIDA, cette session s'achève vendredi.
Outre les journalistes et les personnes vivant avec le VIH/SIDA, la session est animée par des médecins, des juristes, des universitaires, des experts de l'ONUSIDA et des membres du Comité national de lutte contre le SIDA.

04 octobre 2001 19:13:00




xhtml CSS