Dlamini-Zuma toujours candidate à la présidence de la Commission de l'UA

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - La Sud-africaine Nkoszana Dlamini-Zuma va à nouveau briguer la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA) lors du prochain sommet de l'organisation, en juin, au Malawi.

L'élection de lundi entre le président sortant Jean Ping et Mme Dlamini-Zuma n'a pu désigner de vainqueur, les deux candidats ayant échoué à obtenir la majorité de deux tiers des voix, conformément aux règles et dispositions de l'UA, ce qui a obligé les dirigeants à suspendre le processus et à prolonger le mandat de M. Ping de six mois.

Mardi, la ministre sud-africaine des Relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane, s'est inquiétée que M. Ping reste à la présidence de la Commission jusqu'à la prochaine élection.

"Les textes sont très clairs, le président sortant doit se retirer et c'est le vice-président qui doit assurer l'intérim jusqu'à la prochaine élection. Donc, rien ne nous empêche de présenter la même candidate, car elle s'est révélée être une concurrente sérieuse que le sortant n'a pu battre", a déclaré Mme Nkoana-Mashabane dans un communiqué.

Par ailleurs, le Congrès national africain (ANC) au pouvoir en Afrique du Sud s'est déclaré satisfait de la nomination du président national de ce parti et ancien vice-président de l'Afrique du Sud, Baleka Mbete, au Panel des personnalités éminentes du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP).

Le rôle du MAEP est d'effectuer des évaluations par les pairs périodiques des pays membres africains en vue de renforcer et d'améliorer leur gouvernance politique, sociale et économique.
-0- PANA CU/SEG/FJG/JSG/IBA 31jan2012

31 يناير 2012 10:28:33




xhtml CSS