Dix-huit personnes tuées par des chasseurs traditionnels au Mali

Bamako, Mali (PANA) - Dix-huit personnes ont été massacrées mercredi à Soumeïna, dans la commune de Ouro-Ali,  à 10 km de Djenné, dans la région de Mopti, au centre du Mali, par des chasseurs traditionnels appelés "Donzo", appartenant à l'ethnie dogon, rapporte samedi l'Agence malienne de presse (AMAP), citant des sources concordantes.

Des chasseurs traditionnels ont fait irruption mercredi entre 13 h et 17 h dans le village de Soumeïna, en tirant sur les populations civiles, faisant 18 morts, indique l'AMAP, qui ne précise pas si l'attaque a fait des blessés ou provoqué des déplacements de populations.

Les chasseurs, dont la provenance n’est pas non plus précisée, auraient donné un ultimatum de 3 mois aux villageois pour quitter leur terroir sous peine de réprésailles.

Des conflits inter-communautaires opposent depuis des mois les peuls éleveurs aux agriculteurs dogons dans plusieurs localités de la régions de Mopti, faisant des centaines de tués de part et d'autre.

En dépit des missions de bons offices du gouvernement malien et des représentants de la société civile, auprès des protagonistes, les massacres se poursuivent, faisant planer le doute sur la tenue de l'élection présidentielle du 29 juillet dans ces zones.
-0- PANA GT/JSG 28juil2018

28 july 2018 12:32:29




xhtml CSS