Deux responsables du régime de Kadhafi auraient inoculé le virus du SIDA à des enfants libyens

Tripoli, Libye (PANA) - Deux anciens responsables du régime Kadhafi ont avoué avoir inoculé en 1999 le virus du SIDA à des enfants libyens à l'hôpital de Benghazi, selon des notes consignées dans un carnet par un ancien Premier ministre libyen, Choukri Ghanem, décédé en 2012.

Le carnet de Chokri Ghanem se trouve en possession de la justice française qui l’a versé dans le dossier du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par le défunt colonel Mouammar Kadhafi.

Ces révélations interviennent près de dix ans après la libération des infirmières bulgares accusées dans cette contamination.

On rappelle que cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien, également de nationalité bulgare, ont été condamnés à mort le 19 décembre 2006 par le tribunal pénal de Benghazi pour avoir volontairement inoculé le virus du SIDA à 426 enfants libyens qui fréquentaient l'hôpital pédiatrique de Benhgazi, à 1050 km à l'est de Tripoli, pour y recevoir des vaccins et des soins.

Dans son carnet, Choukri Ghanem raconte avoir reçu en 2007 la visite de Mohamed al-Khaddar, membre de la commission d'enquête mise en place en Libye sur la libération des infirmières, d’après ces notes rapportées vendredi par le site français Mediapart qui a eu accès au document.

Selon lui, M. al-Khaddar a indiqué que, à l'occasion d'un interrogatoire devant cette commission, Abdallah Senoussi, chef du renseignement militaire, a raconté qu'il s'était procuré avec Moussa Koussa, patron des services spéciaux libyens, 31 éprouvettes contenant le virus du SIDA.

"Tous deux avaient injecté le virus aux enfants. Les 232 enfants n'étaient pas de Benghazi mais ont été amenés de l'hôpital de Tajourah" (près de Tripoli), selon les propos rapportés par le membre de cette commission à Choukri Ghanem.

Moussa Koussa vit aujourd'hui en exil à Doha, au Qatar, tandis que Abdallah Senoussi a été extradé en septembre 2012 par la Mauritanie vers la Libye où il a été condamné à la peine de mort avec une dizaine d’autres anciens du régime de Kadhafi.
-0- PANA BY/JSG/SOC 05nov2016

05 Novembro 2016 11:24:44




xhtml CSS