Deux militaires maliens de la Force conjointe du G5 Sahel tués dans une attaque terroriste

Bamako, Mali (PANA) - Deux militaires et un civil maliens ont été tués dans une attaque terroriste perpétrée vendredi après-midi dans le camp de la Force conjointe du G5 Sahel, à Sévaré, à une quinzaine de kilomètres de Mopti (centre), par l'explosion d'une voiture piégée à l'entrée du camp, suivie de tirs nourris, a appris la PANA, de source sécuritaire.

Le bilan fait également état de blessés légers du côté de l'armée malienne et de la mort de trois terroristes. Trois autres terroristes ont été blessés et sont admis à l'hôpital de Mopti, tandis que quatre assaillants ont été arrêtés, selon le gouverneur de la région de Mopti, le général de brigade Alassane Touré.

La Force conjointe du G5 Sahel, dont le poste de commandement est dirigé par le général malien Didier Dacko, basé à Sévaré, a été mise en place en 2017 pour lutter contre le terrorisme dans la bande sahélo-saharienne.

Elle émane d'une décision des Etats membres du G5 Sahel créé en 2015 comprenant le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Outre la lutte contre le terrorisme et toutes les autres formes de banditisme, l'organisation régionale vise également à promouvoir le développement dans cette zone.
-0- PANA GT/JSG/SOC 30juin2018


30 juin 2018 10:39:51




xhtml CSS