Destitution de la présidente de l’Assemblée nationale du Burundi

Bujumbura- Burundi (PANA) -- La présidente de l’Assemblée nationale du Burundi, Mme Immaculée Nahayo, a été destituée vendredi dans l’après- midi à l'issue d’un vote de défiance pour "incompétence" dans l’exercice de ses fonctions, a-t-on constaté au siège de l’institution .
La présidente sortant a été remplacée par le député Pie Ntavyohanyuma, ancien chef de cabinet de son mari, Simon Nyandwi, ex- ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, décédé dans des circonstances que les médias présentent toujours comme étant suspectes.
Initialement, les députés devaient normalement siéger pour une séance de questions orales aux ministres des Finances, de la Santé et du VIH/SIDA, selon l’ordre du jour officiel de la session.
Mais une proposition d’une trentaine de députés en possession d’une longue pétition remplies de griefs politico-administratifs contre la présidente de l’Assemblée nationale qui a appris, dès l’aéroport international de Bujumbura, au retour d’une mission à l’étranger, qu’elle risquait d’être débarquée du perchoir de l'Assemblée nationale.
Une minorité de députés, emmenés par l’ancien président du Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD, parti au pouvoir), Hussein Radjabu, sont restés solidaires de Mme Nahayo et ont préféré quitter l’hémicycle pour protester contre la destitution jugée "irrégulière".

16 mars 2007 16:45:00




xhtml CSS