Désignation des dirigeants du RCD pour la transition en RD Congo

Goma- RD Congo (PANA) -- A l'issue d'une longue réunion nocturne, le collège des fondateurs du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD, mouvement rebelle soutenu par le Rwanda), a publié, mercredi à 02H 30 (01H 30 GMT), la liste de ses sept ministres et quatre vice-ministres pour le gouvernement de transition en RD Congo.
Aux termes de ces délibérations, M.
Azarias Ruberwa Manywa, secrétaire général du RCD, a été élu vice-président de la République pour le compte de cette composante.
Le ministère de la Défense, de la Démobilisation et des anciens Combattants a été confié au général Jean Pierre Ondekane, tandis que Joseph Mudumbi Mulunda hérite du ministère du Portefeuille.
Emile Ngoy Kasongo a été choisi pour le département de l'Enseignement supérieur et universitaire, Mme Faida Mwangilwa pour la Condition féminine et famille, Théophile Baruti Amisi pour le Travail et la Prévoyance sociale, Mme Gertrude Kitembo pour les Postes, Téléphones et Télécommunication et Célestin Vunabandi Kanyamihigo conduira le ministère de l'Economie.
Sur la liste des vice-ministres du RCD, se trouve Tharcisse Habarugira pour la Sécurité et l'Ordre public, Baudouin Banza Mukalay Nsungu pour les Travaux publics et Infrastructure, Trésor Kapuku Ngoy pour la Coopération internationale et Freddy Suku Suku pour le Budget.
Shadrac Baitsura Musowa est désigné pour exercer les fonctions de secrétaire général du gouvernement de transition.
Du côté du parlement, Adolphe Onusumba Yemba est le deuxième vice-président de l'Assemblée nationale tandis que Emile Ilunga Kalambo est choisi pour être le deuxième vice-président du Sénat.
Le collège des fondateurs du RCD a également désigné ses officiers supérieurs pour l'état-major de l'armée nationale.
A ce titre, le général Sylvain Buki commandera les forces terrestres, le général Bob Ngoy Kilubi, les forces navales, alors que le général Maliki Kijege sera chargé de la logistique de l'armée nationale.
Ces désignations ont été précédées de deux jours de consultations avec les représentants du gouvernement rwandais à Kigali.
A l'issue des délibérations, Mme Gertrude Kitembo, secrétaire permanente du collège des fondateurs du RCD, a indiqué que la désignation d'autres membres de son mouvement à d'autres postes se poursuivra.
Il s'agit notamment de la liste des députés, sénateurs, gestionnaires des entreprises publiques, diplomates, etc.
Avec la publication de cette liste, les principaux belligérants ont déjà montré leurs couleurs dans les institutions de la transition congolaise.
Les ministres des composantes "gouvernement", "forces vives" et "opposition non armée" ne sont pas encore connus.
Ces deux dernières composantes sont toujours divisées sur le nom du vice-président de la République et celui du parlement de transition.
Le groupe A des vieux opposants Etienne Tshisekedi de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et Antoine Gizenga du Parti Lumumbiste unifié (PALU) a élu mardi M.
Etienne Tshisekedi comme vice-président de la République pour le compte de l'opposition non armée.
Le groupe B de Arthur Z'Ahidi Ngoma continue à soutenir ce dernier.
Etienne Tshisekedi en appelle à la médiation du président du comité de suivi et du président Joseph Kabila, invoquant "la carrure politique" de celui qui va représenter l'opposition non armée à la vice-présidence.

07 Maio 2003 08:25:00




xhtml CSS