Des sanctions sévères promises aux auteurs des violences scolaires au Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso(PANA) - Le ministre burkinabè de l’Education nationale, Jean-Martin Coulibaly, a promis, mercredi matin, à Nagaré (est), de sanctionner sévèrement les auteurs des violences scolaires dans cette localité du pays qui ont entraîne la fermeture de deux écoles.

"Les auteurs seront punis à la hauteur de leurs actes", a déclaré M. Coulibaly à son arrivée sur les lieux, à environ à 600 km à l’est de Ouagadougou.

Jeudi dernier, des élèves de cette localité ont brutalisé certains de leurs enseignants, avant de  déchirer le drapeau national et d'incendier des biens.

Dans un communiqué publié lundi soir, le gouvernement avait condamné "avec la dernière énergie", l’atteinte portée aux symboles de l’Etat et les violences perpétrées par les élèves, tout en assurant aux populations que des investigations étaient déjà en cours pour faire la lumière sur ces événements.

Des voix se font entendre de tout le Burkina Faso pour qu’une correction exemplaire soit donnée à ces élèves récalcitrants.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 20avr2016

20 avril 2016 10:41:01




xhtml CSS