Des pluies torrentielles dominent l’actualité cette semaine à Maurice

Port-Louis, Maurice (PANA) - Des pluies torrentielles qui se sont abattues sur l’ile Maurice pendant toute la semaine, causant des arrêts dans les activités économiques, des fermetures d’écoles et des inondations dans plusieurs régions, ont dominé l’actualité dans ce pays.

Sous le titre "Le Chaos", le quotidien Le Mauricien écrit, citant les Services météorologiques, que ce sont des conditions atmosphériques instables favorisant la formation de nuages actifs qui ont provoqué des pluies diluviennes pendant plusieurs jours sur l’ensemble de l’île.

"Nous avons enregistré plus de 100 mm de pluies en l’espace de 24 heures ; d’où l’avis des pluies torrentielles émis", a déclaré un prévisionniste de la Météo à ce journal qui poursuit en rapportant des cas d’inondations qui se sont produits dans différents endroits de l’île.

Ainsi, on apprend que des centaines de personnes ont dû quitter leurs maisons en raison de la montée des eaux pour aller se réfugier dans des centres communautaires.

Selon Le Mauricien, beaucoup de dégâts matériels sont à déplorer en raison des  grosses averses qui ont inondé de nombreuses maisons, principalement dans les faubourgs pauvres de la capitale, Port-Louis, et aussi dans quelques villages dans le nord et le sud de l’île.

Ce journal rapporte aussi les propos du Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui, en exprimant sa solidarité à tous ceux ayant subi des préjudices à la suite des inondations, a dit : "Cela nous fait prendre conscience du retard dans certaines régions de l’île qui ne disposent pas d’infrastructures adéquates pour l’évacuation des eaux".

Il a annoncé que des mesures seront prises pour remédier à la situation, avant de demander aux administrations régionales de veiller à ce que toutes les constructions respectent les normes, de manière à ne pas causer de problèmes en cas  de mauvais temps.

Selon M. Jugnauth, "il y a de nombreux cas où des gens ont construit leurs maisons sur des ruisseaux ou sur des drains".

Le Premier ministre a appelé la population à ne pas jeter leurs déchets dans des drains qui évacuent les eaux de pluie.

Sous le titre "Autopsie d’une pagaille", le quotidien L’express écrit que la journée de jeudi dernier a permis de mettre en lumière les failles du protocole en cas de pluies torrentielles.

Ce journal écrit : "Après le protocole d’aide alimentaire aux sinistres qui sera revu, c’est à présent le protocole pour les fonctionnaires en cas de pluies torrentielles qui sera amélioré".

Ce même journal écrit aussi qu’il n’est pas normal qu’il y ait un protocole pour les fonctionnaires et non pour les employés du secteur privé en cas de pluies torrentielles.

"Ce protocole est une mauvaise chose. D’un côté, 88.000 fonctionnaires n’ont pas à aller travailler alors que le secteur privé compte 450. 000 employés. Ce protocole concerne uniquement les fonctionnaires et c’est une discrimination", s’est insurgé la syndicaliste, Jane Ragoo.

Finalement sous le titre "Le déluge paralyse l’Île Maurice", le quotidien Le Défi rapporte les nombreux cas d’inondations qui se sont produits dans de nombreux endroits, des ponts qui se sont effondrés, la foudre qui s’est abattue sur plusieurs maisons et des cas de glissements de terrain.

Ce weekend, l’Île Maurice se relève avec un beau soleil, après 23 jours de pluies, écrit Le Défi.
-0- PANA NA/JSG/SOC 27jan2018

27 janvier 2018 12:20:42




xhtml CSS