Des officiers gendarmes de l'Afrique de l'Ouest formés pour commander un Bataillon

Bamako, Mali (PANA) - Vingt officiers gendarmes du Mali, du Bénin, du Burkina Faso, du Niger, du Sénégal et du Togo ont terminé le 29 mai à Bamako une série de formations modulaires visant à leur permettre d’acquérir des connaissances de commandement d'un Bataillon, a appris mercredi la PANA auprès de l’Ecole de Maintien de la Paix « Alioune Blondin Bèye" de Bamako, initiatrice de la formation.

Pendant deux semaines, ces officiers originaires de six pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont été initiés aux connaissances nécessaires pour le commandement d’un Bataillon sur le champ des opérations de Maintien de la Paix.

Selon le directeur-adjoint de l’Ecole de Maintien de la Paix qui accueille les militaires provenant de toute l’Afrique, ces officiers gendarmes ont été formés pour diriger un Centre opérationnel et coordonner les activités d’une cellule opérationnelle et élaborer un ordre opérationnel.

L'Ecole de Maintien de la Paix «Alioune Blondin Bèye » est un établissement qui vise à promouvoir la paix sur l’ensemble de l’Afrique par le biais du renforcement des capacités africaines de soutien aux opérations de paix et de la diffusion de la culture de la paix.

M. Alioune Blondin Bèye est un ancien ministre malien des Affaires étrangères et ancien envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Angola. Il a été tué dans un accident d’avion à Abidjan en provenance de Lomé au Togo, alors qu’il était  en mission de médiation entre les frères angolais.

Créée en 1999, l’Ecole a formé plus de 8.000 personnes (militaires, policiers, gendarmes et civils). Les formations sont assurées à Bamako et à l’intérieur du Mali grâce à des équipes mobiles d’instructeurs. Elle fonctionne grâce aux appuis financiers de la Communauté internationale  et à l’appui technique des coopérants occidentaux.
-0- PANA GT/BEH/IBA     03juin2015

03 juin 2015 14:21:33




xhtml CSS