Des millions d'enfants ont un besoin urgent d'assistance en Centrafrique, selon l'UNICEF

New York, Etats-Unis (PANA) – Presque trois ans après le début du conflit dévastateur en Centrafrique, environ 1,2 million d'enfants ont un besoin urgent d'assistance humanitaire, a annoncé le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UN Children's Fund, UNICEF).

"La violence qui a ravagé ce pays a eu des conséquences dévastatrices sur la vie des enfants", a indiqué le représentant de l'UNICEF en Centrafrique, Mohamed Fall, dans un communiqué transmis lundi à la PANA à New York.

Selon les prévisions de l'UNICEF, plus de deux millions d'enfants sont affectés par la  
violence qui avait éclaté en décembre 2012 et qui avait atteint le niveau de crise en décembre
2013, suite aux affrontements qui avaient provoqué le déplacement de milliers de personnes de Bangui, la capitale.

L'officiel de l'UNICEF a déclaré que près de 400.000 personnes sont déplacées internes dans le pays et que la recrudescence des combats en septembre avait provoqué le déplacement interne de 39.000 personnes supplémentaires et un autre demi million de personnes vivant comme réfugiés dans les pays voisins.

L'insécurité et le manque de financement continuent de mettre les opérations de sauvetage et d'assistance humanitaire en danger contre les convois humanitaires et menacent le déploiement de secours d'urgence dans l'intérieur du pays.

M. Fall a révélé qu'un chant pour la paix, rédigé et entonné par les enfants, lançant un appel à l'unité nationale et la fin des combats, passe dans les chaines de radio en vue de l'arrivée du Pape François, dimanche dans le pays.

"Nous espérons que les voix de ces enfants seront entendues et que la visite du Pape en Centrafrique va promouvoir la réconciliation dans un pays qui désespérément a besoin de paix", a-t-il souligné.

Il a également exhorté toutes les parties au conflit à accorder un accès sans limites aux  organisations qui s'attellent à venir en aide aux personnes affectées par la crise.

Même dans les zones non affectées par le conflit, l'officiel a indiqué que les communautés ont besoin de soutien et près d'un tiers de la population n'a pas accès à l'eau potable et 41 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique.

-0- PANA AA/AR/ASA/TBM/SOC  30novembre2015

30 novembre 2015 20:01:32




xhtml CSS