Des milliers de personnes marchent contre le racisme en Afrique du Sud

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - Des milliers de partisans du Congrès national africain (Anc), parti au pouvoir en Afrique du Sud, ont manifesté ce vendredi à Pretoria et au Cap contre le racisme.

Le Secrétaire général de l'Anc, Gwede Mantashe, a qualifié cet événement de "marche pour la facilitation de la conversation entre les Sud-africains", en ajoutant que: "cette conversation était réduite ces derniers temps".

Le ministre des Sports, Fikile Mbakula, a conduit les marcheurs jusqu'à l'Union Buildings à Pretoria où ils ont acclamé l'Anc et fustigé les "journalistes racistes". Le président Jacob Zuma, qui rencontre des dirigeants d'entreprises noirs à l'Union Buildings, devait recevoir un rapport des organisateurs de la marche.

Au Cap, les partisans de l'Anc se sont réunis devant le Parlement du Cap occidental avant le discours sur l'Etat de la Province du Premier ministre, Helen Zille. Ils ont accusé l'Alliance démocratique - parti d'opposition officiel - de Mme Zille de "protéger les racistes".

Ces deux marches sont considérées comme un soutien apporté à M. Zuma qui a été ridiculisé au Parlement lors du débat sur son discours sur l'Etat de la Nation.

Les combattants pour la liberté économique (Economic Freedom Fighters-Eff) ont annoncé vendredi qu'ils continueraient à s'opposer à M. Zuma. "Nous voulons rappeler à M. Zuma qu'en tant qu'Eff, nous n'avons aucun respect pour lui, malgré son âge et que nous le considérons comme un leader illégitime et discrédité qui n'a pas le droit de se présenter devant l'Assemblée nationale ni de se prononcer sur les affaires de notre Etat et du monde", a déclaré le député Eff, Mbuyeseni Ndlozi, lors d'un point de presse.
-0- PANA CU/MA/FJG/BEH/IBA 19fév2016

19 february 2016 14:59:24




xhtml CSS