Des mesures au Nigeria contre la stigmatisation des porteurs du VIH

Abuja- Nigeria (PANA) -- Le président du Nigeria, Umaru Yar'Adua, a envoyé un projet de loi au Parlement qui, s'il est voté, transformera en délit la discrimination à l'encontre de toute personne en raison de son statut séropositif réel ou présumé.
En vertu du projet de loi, toute discrimination à l'encontre des personnes vivant ou affectées par le VIH/SIDA sera un délit pour tout employeur, responsable de lieu de culte et exploitant d'autres lieux publics.
En outre, aucun employeur n'exigera à un demandeur d'emploi de révéler son statut sérologique à travers des questions orales ou écrites, directes ou indirectes sur la maladie.
Les contrevenants risquent une amende de 200.
000 nairas (1.
400 dollars US) ou une peine d'emprisonnement ne dépassant pas un an ou les deux.
"Les personnes vivant avec ou affectées par le VIH/SIDA ont le droit d'être protégées de toute discrimination fondée sur leur statut séropositif concernant l'accès à un emploi et un emploi durable, aux conditions d'embauche, aux prestations d'emploi, aux services de Santé, à l'Education et autres services sociaux", souligne le projet de loi.
Il précise que l'employeur et l'employé ont la responsabilité mutuelle de prévenir toute discrimination fondée sur le VIH/SIDA sur le lieu du travail.
Le projet de loi exige de tout employeur de prendre des mesures pour protéger les droits humains des personnes vivant ou affectées par le VIH/SIDA, en éliminant la discrimination basée sur le VIH/SIDA dans toutes les pratiques et politiques d'emploi.
Le Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique, avec plus de 140 millions d'habitants, compte environ 4 millions de Personnes vivant avec le VIH/SIDA.

15 mai 2009 10:55:00




xhtml CSS