Des journalistes en sit-in de protestation à Nouakchott

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Des journalistes mauritaniens ont organisé, lundi, un sit-in devant les locaux de la Direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn) à Nouakchott, a constaté la PANA.

« Cette manifestation vise à protester contre le placement sous contrôle judiciaire de plusieurs collègues dont les passeports ont été confisqués et qui doivent pointer tous les lundis matins à la Sûreté », selon les explications fournies par Moussa Samba Sy, président du Rassemblement des éditeurs de la presse privée.

Présente au cours de cette manifestation, Mme  Maalouma Mint El Meidah, ancienne sénatrice et grande diva de la chanson mauritanienne, qui fait aussi l’objet d’une mesure de placement sous contrôle judiciaire pour présomption de corruption, portait une banderole sur laquelle on pouvait lire: « Faire du journalisme n’est pas un crime ».

Les journalistes placés sous contrôle judiciaire dans ce dossier sont Ahmed Ould Cheikh, directeur de publication de l’hebdomadaire « Le Calame », Moussa Samba Sy, directeur de publication du « Quotidien de Nouakchott » et Mme Rella Bâ, directrice générale du portail francophone « CRIDEM ».

Plusieurs autres anciens sénateurs et deux responsables syndicaux ont été placés sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’information ouverte au sujet de la même affaire.
-0-PANA SAS/BEH/IBA 11sept2017

11 septembre 2017 16:52:15




xhtml CSS