Des experts de l’OMS en Côte d’Ivoire pour évaluer les besoins sanitaires

New York, Etats Unis  (PANA) – L’Organisation mondiale de la santé (OMS) indique mercredi qu’une équipe d’experts s’est rendue dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire pour évaluer les besoins liés à l’accès aux services sanitaires qui est sévèrement perturbé par le conflit post-électoral.

"La région du Moyen Cavally est l’une des plus touchées avec seulement 10 centres de Santé sur 44 qui fonctionnent et fournissent des services limités", affirme l’OMS dans un communiqué transmis à la PANA à New York.

"Tous les chirurgiens et gynécologues ont fui, ainsi que la plupart des médecins généralistes et des infirmiers spécialisés", ajoute l’OMS.

"Ceux qui sont restés n’ont pas reçu leurs salaires depuis trois mois", déclare le porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic, soulignant que les toutes les structures de Santé des districts de Touslepleu et Blolequin ont été détruites et pillées.

"Le traitement de patients nécessitant une chirurgie est devenu difficile car deux hôpitaux de district sur quatre restent fermés et les deux autres ont une capacité insuffisante et manquent d’ambulances», ajoute-t-il.

Selon M. Jasarevic, les patients sont obligés de trouver leur propre moyen de transport pour se rendre dans la structure de référence la plus proche.

«Les structures sanitaires les plus proches se trouvent dès fois à des centaines de kilomètres”, déplore-t-il.

L’équipe de l’OMS a également visité la mission catholique de la ville de Duékoué, dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire, où plus de 27.000 personnes, qui ont fui les violences, ont trouvé refuge.

"Les conditions d’hygiène et d’assainissement se sont détériorées dans les concessions surpeuplées, exposant ainsi les personnes déplacées à l’interne à des risques de flambée épidémique", déclare M. Jasarevic

Il a révélé que l’OMS et ses partenaires n’ont reçu jusque-là que 28 pour cent des 6,5 millions de dollars américains nécessaires pour faire face aux besoins sanitaires des personnes touchées par la crise en Côte d’Ivoire et dans les pays voisins.
-0- PANA AA/BOS/AKA/AAS/IBA 20avril2011

20 أبريل 2011 16:20:54




xhtml CSS