Des étudiants protestent contre le "bâclage" de leur formation au Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Des étudiants regroupés au sein d’une association ont publié une déclaration, dans laquelle, ils protestent contre le "bâclage" de leur formation dans les principales universités publiques du Burkina Faso.

Dans cette déclaration parvenue jeudi à la PANA, l’Union générale des étudiants burkinabé (UGEB) et l’Association nationale des étudiants burkinabé (ANEB) dénoncent un "bâclage de leur formation à travers les photocopies de cours, la réduction des volumes horaires et le manque de conscience pédagogique de certains enseignants".

Ces deux associations fustigent également "un  manque criard d’enseignants aussi bien en nombre qu’en qualification, doublé par une programmation fantaisiste, causant des retards à l’université de Koudougou (centre-ouest), avec 17.000 étudiants et à l’université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo (centre), avec plus de 50.000 étudiants.

Dans leur déclaration, les étudiants pointent du doigt l’application du système Licence-Master-Doctorat (LMD) "sans mesures d’accompagnement" qui, selon eux, a mis à nu les difficultés des universités publiques burkinabè.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Filiga Michel Sawagogo, poste qu’il occupait dans le gouvernement de transition, a promis, mercredi, des réponses aux préoccupations des étudiants.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 14jan2016

14 janvier 2016 10:30:45




xhtml CSS