Des agences de l'Onu demandent une aide humanitaire à plus grande échelle pour la Somalie

New York, États-unis (PANA) – A la suite de l'aggravation d'une sécheresse déjà dévastatrice en Somalie, les agences de l'Onu ont souligné que seule une augmentation massive et immédiate de l'aide humanitaire peut aider le pays à éviter de tomber dans une autre catastrophe.

Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial (Pam), quelque 6,2 millions de personnes, près de la moitié de la population du pays, souffrent d'une grave insécurité alimentaire ou ont besoin de moyens de subsistance.

Un communiqué de l'Onu publié vendredi à New York a cité le Représentant de l'Unicef en Somalie, M. Steven Lauwerier, en ces termes : "Un grand nombre de Somaliens ont épuisé toutes leurs ressources et vivent maintenant main à la bouche".

Il a également souligné que "il n'y a qu'une petite fenêtre d'opportunités pour arrêter la crise humanitaire imminente et sauver des vies".

Il a déclaré que la situation des enfants est particulièrement préoccupante, notant que près d'un million d'enfants sont malnutris cette année, dont 185 mille souffrent de malnutrition sévère et ont besoin de secours pour la vie.

Selon lui, "il y a aussi de graves craintes que ce nombre atteigne 270 mille au cours des prochains mois".

Le communiqué a également noté que la sécheresse en cours et d'autres chocs ont laissé les communautés qui ont déjà été éprouvés par des décennies de conflit avec peu ou pas de ressources, indiquant que des villages entiers ont perdu leurs cultures ou ont vu leur bétail mourir et les prix de l'eau et les aliments produits localement ont augmenté de façon spectaculaire; des milliers de personnes sont en mouvement à la recherche de nourriture et d'eau.

Il a également ajouté que «la sécheresse a également conduit à une augmentation des maladies hydriques avec plus de quatre mille cas de diarrhée aqueuse aiguë et de choléra cette année.

De son côté, Laurent Bukera, directrice-pays du Pam, a déclaré : «L'aide humanitaire a sauvé des vies dans le nord affecté par la sécheresse au cours de l'année écoulée, mais à mesure que la crise s'étend, nous n'avons pas de temps à perdre». Avec les partenaires, l'agence des Nations unies se déplace le plus rapidement possible pour atteindre les populations avec un soutien de secours vital".

Les deux agences des Nations unies ont noté que l'accès humanitaire restait limité dans certaines zones du sud, mais que le Pam et l'Unicef renforcent leurs efforts conjoints pour étendre la riposte dans des zones accessibles où des millions de vies sont menacées.

Les agences ont réagi ensemble à la sécheresse en fournissant des bons d'alimentation et d'eau à des centaines de milliers de personnes dans les régions les plus touchées de la Somalie.

Le communiqué a indiqué en outre, qu'à mesure que des ressources supplémentaires seront mobilisées, l'action conjointe continuera à se développer dans les régions les plus vulnérables.
Cependant, avec des besoins croissants, des fonds supplémentaires sont nécessaires.

L'Unicef et le Pam ont toujours besoin de plus de 450 millions de dollars américains pour fournir une assistance d'urgence dans les mois à venir.
-0- PANA AA/VAO/MTA/BEH/SOC 17fév2017

17 février 2017 17:23:00




xhtml CSS