Des accusations de malversations lors de ses obséques ternissent le 4ème anniversaire de la mort de Nelson Mandela

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - Le quatrième anniversaire de la disparition de l'icône mondiale, Nelson Mandela, célébré ce mardi, est assombri par la publication d'un rapport accablant, mettant notamment en lumière des détournement de fonds et une mauvaise planification, organisés par le gouvernement lors de ses funérailles et imposantes commémorations. i

Pour la Médiatrice de la République, Busi Mkhwebane, ces conclusions sont "très effrayantes".

Lors d'un briefing aux médias à Pretoria, elle a indiqué qu'une enquête approfondie montrait qu'il y a une preuve manifeste que des membres du Congrès national africain (ANC), au pouvoir, ont donné des instructions aux officiels du gouvernement pour financer les dépenses en l'absence de documents officiels. Dans certains cas, les T-shirts imprimés du nom de Mandela ont été achetés à plus de 30 dollars l'unité.

Selon la Médiatrice, les obsèques d'un ancien chef d'Etat sont censés être gérés par les autorités nationales.

Mme Mkhwebane a ordonné au ministre des Finances, Malusi Gigaba, d'ouvrir une enquête officielle sur cette affaire.

Nelson Mandela a été président de l'Afrique du Sud de 1994 à 1999. Il est le premier chef d'Etat noir de ce pays d'Afrique australe et le premier président élu dans le cadre d'une élection démocratique inclusive.

Prix Nobel de la Paix, il  est décédé le 5 décembre 2013 à l'âge de 95 ans des suites d'une infection respiratoire prolongée.

Le président Jacob Zuma a annoncé son décès à la télévision et décrété un deuil national de dix jours.

Des obsèques ont été organisés le 10 décembre 2013 au stade FNB de Johannesbourg ainsi que des funérailles d'Etat le 15 décembre dans son village natal de Qunu. Neuf chefs d'Etat étrangers ont fait le déplacement jusqu'en Afrique du Sud pour assister à la cérémonie.
-0- PANA CU/MA/NFB/JSG 05dec2017


05 Dezembro 2017 11:31:37




xhtml CSS