Des Tchadiens victimes de la violence à Bangui

N'Djaména- Tchad (PANA) -- Un ressortissant du Tchad a été tué et sept boutiques de Tchadiens ont été pillées et brûlées à Bangui, a-t-on annoncé jeudi soir à N'Djaména de source officielle.
Selon l'ambassadeur du Tchad en Centrafrique, dont les propos ont été rapportés par la Radio nationale tchadienne (RNT), Ramadan Mahamat Ali, 24 ans, a trouvé la mort devant son domicile après avoir reçu une balle perdue lors des échauffourées entre forces loyalistes et militaires rebelles.
La victime est originaire du village d'Am-Sak du canton de Zouhoude, dans le département du Batha (Nord du Tchad).
Quant aux sept boutiques de Tchadiens pillées puis brûlées, elles ont été la cible de délinquants au quartier KM 5 de Bangui, indique la RNT.
Face à la situation qui prévaut à Bangui, l'ambassadeur du Tchad à Bangui a recommandé à ses compatriotes de rester dans leurs demeures jusqu'au dénouement de la crise qui secoue depuis mardi matin la Centrafrique, où une tentative de coup d'Etat provoque des violences entre putschistes et forces loyalistes.
En outre, selon la RNT, l'ambassadeur du Tchad à Bangui "est en contact permanent avec les autorités centrafricaines en vue de préserver la sécurité des Tchadiens résidant en RCA et de leurs biens".

31 mai 2001 21:55:00




xhtml CSS