Départ du vice-président burundais pour le Sommet CEDEAO-CEEAC au Togo

Bujumbura, Burundi (PANA) - Le deuxième vice-président du Burundi, en charge des questions politiques, sécuritaires et administratives, Gaston Sindimwo, a quitté Bujumbura, ce samedi, à destination de Lomé, la capitale du Togo, pour prendre part au Sommet qui réunira dimanche les chefs d’Etat et de gouvernement des pays-membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et ceux de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), annonce la radio publique.

Le Sommet se penchera sur les voies et moyens de renforcer la paix et la sécurité ainsi que la lutte contre le terrorisme dans les deux ensembles régionaux,  principalement celui incarné par la secte islamiste nigériane, "Boko Haram", selon la même source.

Les 15 pays membres de la CEDEAO sont le Bénin, le Burkina Faso, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone, le Togo et le Cap-Vert.

Les11 pays membres de la CEEAC sont l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo-Brazzaville, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, Sao Tome et Principe et le Tchad.

Après Lomé, le vice-président burundais se rendra à Kampala, en Ouganda, pour une visite  destinée au "renforcement de la bonne gouvernance" dans les deux pays, selon la radio d’Etat burundaise.

La visite est annoncée au moment où l’on parle avec insistance, dans les milieux diplomatiques et politiques à Bujumbura, de la reprise imminente du dialogue inter-burundais de paix, sous la médiation principale de l’actuel chef de l’Etat ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, secondé par l'ancien président de la Tanzanie, Benjamin William M'Kapa.

Le dialogue vise à résorber la crise politique qu’a connue le Burundi suite aux élections controversées et émaillées de violences de 2015.

L’organisation de nouvelles élections plus "inclusives et apaisées", en 2020, est également une autre préoccupation de la médiation sous-régionale.
-0- PANA FB/JSG 28juil2018

28 juillet 2018 11:34:53




xhtml CSS