Départ du président Mbeki pour le sommet d'Accra

Johannesburg- Afrique du Sud (PANA) -- Le président Thabo Mbeki d'Afrique du Sud s'est envolé samedi pour la capitale ghanéenne, à la tête de la délégation du gouvernement sud-africain qui doit prendre part au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA), prévu du 1er au 3 juillet.
Le sommet de l'UA devrait se pencher sur l'importante question du gouvernement de l'Union, en s'appuyant sur les recommandations issues de la réunion des ministres des Affaires étrangères qui s'était tenue à Durban, au mois de mars.
Le département sud-africain des Affaires étrangères a annoncé, samedi, que le président Thabo Mbeki participera également à la réunion du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement chargé de la mise en oeuvre du NEPAD (HSGIC), au cours duquel le rapport de l'évaluation de l'Afrique du Sud par les pairs sera présenté et débattu.
Le président Mbeki participera également au lancement du Fonds panafricain de développement des infrastructures.
Ce dernier a pour finalité de favoriser la prise en charge du problème de l'accès aux capitaux pour le développement des infrastructures sur le continent et il servira d'épine dorsale à la croissance et au développement économique en Afrique.
Il permettra de prendre en charge les problèmes noté dans certaines régions du continent qui ont mis au point des projets de grande ampleur pour la construction d'infrastructures, mais ne disposent pas des capitaux nécessaires à leur matérialisation.
Après le sommet de l'UA, au Ghana, le président Mbeki est attendu le 4 juillet en Côte d'Ivoire, pour répondre à une invitation du Premier ministre Guillaume Soro, à la veille de la cérémonie des "flammes de la paix", à Bouaké, qui marquera le démarrage symbolique du processus de désarmement en Côte d'Ivoire.
Cette cérémonie devrait se tenir en présence de plusieurs autres chefs d'Etat, notamment Laurent Gbagbo de Côte d'Ivoire, John Kufuor du Ghana et Blaise Compaoré du Burkina Faso, qui a joué un rôle très important de facilitateur et, ce faisant, permis la signature de l'Accord de Paix entre le président Laurent Gbagbo et son Premier ministre Guillaume Soro.

30 juin 2007 19:35:00




xhtml CSS