Départ d’un Bataillon de militaires burundais pour une mission de maintien de la paix en Somalie

Bujumbura, Burundi (PANA) - Un Bataillon de 952 militaires burundais a quitté Bujumbura, jeudi, pour une mission de maintien de la paix en Somalie, sous la bannière de l’Union africaine (UA), a-t-on appris de source proche du ministère de la Force de défense nationale et des Anciens combattants (FDNAC) dans la capitale burundaise.

Le 40ème Bataillon va assurer la relève d’un autre contingent qui venait de passer plus d’un an au sein de la Mission africaine de maintien de la paix en Somalie (AMISOM), a précisé le porte-parole de la FDNAC, le colonel Gaspard Baratuza.

Depuis 2007, on assiste à ce genre de rotations en Somalie où sont présents plus de 5.000 soldats burundais, soit la seconde plus grande contribution en troupes africaines, après l’Ouganda.

Le travail n’est pas de tout repos dans ce pays de la Corne de l’Afrique en guerre civile depuis bientôt trois décennies et qui exporte le terrorisme à connotation islamiste.

Une récente attaque, attribuée aux rebelles Shebab, de jeunes insurgés islamistes somaliens, contre des militaires burundais de l’AMISOM, avait fait neuf blessés, dont trois dans un état jugé grave, côté soldats burundais et au moins 18 tués, dans le camp des assaillants.

Le Burundi participe également à d’autres missions de maintien de la paix dans le monde, comme en République centrafricaine, au Soudan du Sud, en Haïti et en CÔte d’ivoire.

Ce volontarisme est généralement présenté par Bujumbura comme une marque de reconnaissance à la communauté internationale pour ses efforts humains, financiers et matériels visant à stabiliser le Burundi, également réputé pour des soubresauts politiques parfois violents.
-0- PANA FB/JSG/IBA 16fév2017


16 février 2017 12:19:31




xhtml CSS