Démission du gouvernement centrafricain

Bangui- Centrafrique (PANA) -- Le Premier ministre centrafricain, Elie Doté, a présenté vendredi au président François Bozizé la démission de son gouvernement, indique un communiqué lu dans la soirée, à la radio nationale, par le porte-parole de la Présidence, Cyriaque Gonda.
M.
Doté justifie cette démission par le souci de "préserver la paix sociale, la cohésion et la concorde nationales".
Nommé à ce poste le 12 juin 2005, après la victoire de François Bozizé à l'élection présidentielle, M.
Doté, 60 ans, a fait les frais des contestations syndicales nées des réformes sociales.
Dans le but de relancer l'économie nationale et d'assainir les Finances publiques, le gouvernement avait entrepris, entre autres, une libéralisation du secteur des hydrocarbures, une hausse de la Taxe sur la valeur ajouté (TVA), un recensement des fonctionnaires et une réforme douanière.

19 janvier 2008 10:40:00




xhtml CSS