Démarrage du Mécanisme opérationnel de coordination à Tombouctou (Nord)

Bamako, Mali (PANA) - Le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) a démarré jeudi dernier à Tombouctou avec l’installation d’un bataillon mixte composé, dans un premier temps, de 51 combattants dont 17 pour les forces armées maliennes (FAMas), 17 pour la coordination des mouvements armés (CMA) et 17 pour la Plateforme, a appris la PANA samedi, de bonne source.

Le bataillon, doté de vingt véhicules équipés d’armes lourdes, va effectuer des patrouilles mixtes pour sécuriser les personnes et leurs biens dans la région qui attend  d'autres combattants dans les jours à venir, selon la même source.

La cérémonie d’installation du MOC s’est déroulée en présence des autorités de la région de Tombouctou, et des représentants de l'armée malienne et de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA).

Le MOC qui est une des dispositions de l'accord de paix et de réconciliation au Mali issu du processus d'Alger signé en mai-juin 2015 entre le gouvernement malien, les groupes armés du nord et la communauté internationale pour parvenir à une paix définitive au Mali. Il a été mis en place à Gao (Nord) depuis plus d'une année, et à Kidal (extrême nord) en avril dernier.

Au total, 600 combattants dont 200 par région seront mobilisés pour sécuriser ces trois régions du nord (Tombouctou, Gao et Kidal) en proie à des attaques fréquentes de djihadistes et autres bandits armés, depuis la crise qui sévit au Mali depuis 2012.

Elles avaient été occupées de mars 2012 à janvier 2013 par les rebelles touaregs indépendantistes appuyés par des djihadistes de tous horizons qui avaient été finalement chassés par les forces françaises du Serval (aujourd'hui Barkane), maliennes et africaines. Depuis, des attaques meurtrières sont perpétrées contre les forces armées maliennes, de la MINUSMA et de Barkane et qui touchent également les populations civiles. Ces attaques se sont étendues par la suite dans les régions du Centre du pays, notamment Ségou et Mopti.
-0- PANA GT/IS/SOC 26mai2018

26 mai 2018 17:04:46




xhtml CSS