Démarrage de l’exercice "Obangame Express 2018" à Pointe-Noire au Congo

Brazzaville, Congo (PANA) - Le Commandement américain pour l’Afrique (AFRICOM), avec l’appui d'autres puissances et les institutions régionales, a débuté jeudi à Pointe-Noire, principal centre économique et industriel du Congo, l’exercice multinational "Obangame Express 2018", avec la participation de plus d’une vingtaine de pays, en vue d’améliorer la coopération régionale et la sensibilisation sur le domaine maritime, a annoncé la radio publique.

De nombreux Etats partenaires d’Afrique et des forces d’autres pays participent à cet exercice. Il s’agit de l’Angola, de la Belgique, du Bénin, du Brésil, du Cameroun, du Cap-Vert, du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Danemark, de la France, du Gabon, de l’Allemagne, du Ghana, de la Guinée, du Liberia, du Maroc, des Pays-Bas, du Nigeria, de la Norvège, du Portugal, de Sao Tomé-et-Principe, du Sénégal, de la Sierra Leone, de l’Espagne, du Togo, de la Turquie, du Royaume-Uni et des États-Unis.

L’exercice multinational "Obangame", qui signifie "union" dans la langue des Fang, ethnie d’Afrique centrale, permettra aux forces présentes d’échanger des informations pratiques, d'améliorer leurs expertises tactiques en matière d’interception et de renforcer, de façon générale, les capacités des pays du Golfe de Guinée et d’Afrique de l’Ouest à combattre les activités illicites.

Le chef d’état-major de la Marine nationale congolaise, le capitaine de vaisseau René Nganongo, a souligné l’importance de cet exercice, qui prendra fin le 29 mars prochain, par rapport menaces d’insécurité maritime qui persistent et dont certaines impactent négativement sur les économies nationales des pays du Golfe de Guinée.
-0- PANA MB/JSG/IBA 23mar2018


23 mars 2018 09:09:43




xhtml CSS