Démarrage à Cotonou de la deuxième édition de la CIMSA

Cotonou, Bénin (PANA) - Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat béninois chargé du Plan et du Développement, a procédé ce mardi à Cotonou, à l’ouverture de la 2ème Conférence internationale des ministres de la Santé et des ministres des TIC sur la sécurité des soins en Afrique (CIMSA), a constaté la PANA.

Cette rencontre internationale, qui porte sur le thème "L’apport du numérique dans l’amélioration de la performance des systèmes de Santé en Afrique : quels enjeux pour la gestion de la sécurité des patients et le développement du tourisme", vise à attirer l’attention de toutes les autorités, à divers niveaux, sur la problématique de la gestion des risques et de la sécurité dans les hôpitaux.

Elle permettra de mettre en place des stratégies appropriées par l’utilisation des technologies du numérique, dans une perspective d’amélioration des plateaux techniques médicaux, du développement de la télémédecine et du tourisme médical dans les pays africains.

La rencontre sera également l’occasion de mobiliser les décideurs des systèmes de Santé en Afrique sur la nécessité de faire de la problématique de la sécurité et de la gestion des risques une priorité dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales de Santé.

Pour le ministre d’Etat béninois, Abdoulye Bio Tchané, en Afrique, la problématique de la qualité des soins, de la sécurité des patients et de la gestion des risques devient un enjeu majeur de santé publique.

"Il est important d’envisager de meilleures manières de traiter à bon escient les différents créneaux qu’offrent les Technologies de l’information et de la communication", a-t-il souligné.
Selon son collègue de la Santé,  Benjamin Hounkpatin, « la E-santé est un véritable instrument destiné à favoriser la mise en œuvre d’une couverture sanitaire universelle efficace et efficiente dans nos pays respectifs ».

Le Bénin, qui accueille la deuxième édition de cette conférence, fait partie des dix-neuf pays de la sous-région dotés de la cyber-sécurité, un instrument important dans le domaine de la Santé.
La réunion ministérielle a été précédée d’une session de formation et de bilan des activités des points focaux des pays en vue de créer une plate-forme d’échanges d’expériences entre eux.

Outre la formation des points focaux, s’est également tenue à Cotonou, la réunion du comité des experts dans les domaines de la sécurité des patients et de la E-santé en Afrique, un conclave technique destinée à préparer les documents.

Selon les organisateurs, la sécurité du patient à l’hôpital est devenue aujourd’hui, un sujet de préoccupation croissante pour les établissements de Santé et des autorités sanitaires en Afrique, en raison de la fréquence élevée des accidents et incidents liés aux procédures de soins.

Selon les estimations, 4 % à 16 % de tous les malades hospitalisés peuvent être victimes d’événements indésirables dont plus de la moitié sont associés aux soins chirurgicaux et plus de la moitié parmi eux sont évitables.
-0-PANA IT/BEH/IBA/SOC 19juin2018

19 june 2018 17:08:28




xhtml CSS