Découverte des dépouilles de trois enfants enlevés en 2015 dans l'Ouest de la Libye

Tripoli, Libye (PANA) - Les corps de trois enfants de la famille al-Charchari enlevés depuis décembre 2015, ont été retrouvés assassinés, a indiqué un membre de la famille, une affaire qui a suscité un grand émoi chez les Libyens déconcertés par la poursuite de la violence dans le pays.

L'organe des enquêtes criminelles branche de l'Ouest a trouvé les dépouilles enterrées dans une forêt près de la ville de Sabratha, ouest du pays, a précisé, samedi, la même source.

Les présidents de la Chambre des représentants (Parlement), Aguila Saleh Issa et du Conseil présidentiel, Fayez al-Sarraj, ont présenté leurs condoléances à la famille al-Charchari après le décès de leurs trois enfants, dont les corps ont été retrouvés samedi, après avoir été kidnappé par un groupe armé en décembre à 2015.

M. Saleh a indiqué, dans un communiqué publié samedi soir, que "cet acte criminel et terroriste odieux a été perpétré par des terroristes, des meurtriers et des criminels contre la vie d'enfants innocents, ce qui exige que le peuple libyen conjugue ses efforts et resserre les rangs pour combattre et éliminer le terrorisme dans toutes les régions de la Libye".

Al-Sarraj a, pour sa part, déclaré dans un message de condoléances à la famille al-Charchari que les instructions ont été données à tous les organismes publics pour mener des enquêtes et investigations afin de découvrir toutes les dimensions du crime et de traduire les coupables en Justice pour recevoir la juste punition".

On rappelle que le directeur de l'hôpital de Sorman, Hamza Maatoug, a indiqué que "le rapport médico-légal préliminaire confirme l'absence de coups de feu ou d'impacts de balles" dans les corps, "ce qui implique qu'ils n'ont pas été tués ou exécutés par fusillade".

"La mort des trois enfants remonte à une période d'un an et demi à deux ans", a déclaré Hamza Maatoug, directeur de l'hôpital Sorman.

L'organe des enquêtes criminelles, branche de l'Ouest, a révélé les détails de découverte des corps de trois enfants d'al-Charchari sont morts après leur enlèvement en décembre 2015.

Dans une brève déclaration sur son site Facebook samedi, l'Organe des enquêtes criminelles a indiqué que les corps ont été trouvés dans "la forêt al-Baraem, au sud de la ville de Sorman".

Les membres de la Brigade criminelle se sont déplacés à l'endroit où les corps ont été enterrés après avoir informé le procureur et le médecin légiste.

Le 2 décembre 2015, rappelle-t-on, un groupe armé à bord de plusieurs voitures a intercepté la voiture familiale d'al-Charari, un homme d'affaires, transportant les enfants qui sont Dahab,12 ans; Mohamed, 8 ans et Abdelhamid, 5 ans; avec leur mère vers l'école dans la ville de Sorman. Les hommes armés ont tiré des rafales de balles, blessant le conducteur et enlevés les enfants.

Fréquemment, des kidnappings sont menés par des groupes armés en Libye sur des simples citoyens, pour faire pression sur des personnalités politiques, des artistes ou des militants de la Société civile ou pour réclamer des rançons, semant davantage le chaos et l'insécurité dans les différentes villes du pays.
-0-PANA BY/BEH/IBA 08avr2018

08 avril 2018 12:13:38




xhtml CSS