Décès de Madiba: le Gabon, premier pays à accueillir Nelson Mandela après sa libération

Libreville, Gabon (PANA)   -  Le Gabon, à l’initiative de son président défunt, Omar Bongo Ondimba, avait accueilli  le  14 février 1991  Nelson Mandela  à l’occasion de sa première visite hors d’Afrique  du Sud,  un an après sa libération.

L’ancien prisonnier et militant anti-apartheid avait été triomphalement  accueilli  à l’aéroport de Libreville  d'où une dizaine de  milliers de  sympathisants avaient formé une haie humaine le long de son parcours.

Nelson Mandela était accompagné,  lors de  cette visite, d’Oliver Tambo, son  compagnon de lutte qui, garant de l’unité du Congrès national africain (ANC) que Mandela rejoignit en  1944, avait; quant à lui, passé plus de 25 ans en exil.

A Libreville, Nelson Mandela rencontra les  acteurs de la classe politique gabonaise qui avait alors besoin de source d'inspiration à une époque où le pays renouait avec le multipartisme.

Le discours de Mandela à la Cité de la Démocratie retentit alors comme un véritable appel à une lutte juste qui devait permettre à chaque Gabonais de jouir pleinement de sa citoyenneté et de son humanité.

A l’Université Omar Bongo (UOB), Nelson Mandela  s’était entretenu avec les étudiants et dont le Pavillon C avait, pour l’occasion, été rebaptisé du nom de  « Soweto », en sa mémoire mais aussi à la mémoire des jeunes étudiants tués dans la répression par le pouvoir blanc d’Afrique du Sud.

Nelson Mandela reviendra au Gabon plus tard, en 1999, pour se reposer, après avoir passé 5 ans à la tête de son pays. A cette occasion, le lycée d’Application  de Libreville fut rebaptisé « Lycée Nelson Mandela ».
-0- PANA LAW/SSB/IBA  09décembre2013

09 décembre 2013 17:09:25




xhtml CSS