Début du vote pour les élections présidentielle et législatives au Soudan

Khartoum, Soudan (PANA ) - Les élections présidentielle et législatives ont débuté, ce lundi au Soudan et se poursuivront sur trois jours, avec plus de 13 millions d'électeurs appelés aux urnes pour élire un président et des députés pour un mandat de cinq ans.

Le vote a débuté dans l'ensemble des 6.911 circonscriptions couvrant l'ensemble du pays, à l'exception de sept d'entre elles affectées par le conflit au Sud-Kordofan et la région de Halayeb.

L'Union africaine (UA) a envoyé, lundi, une mission d'observateurs électoraux suite à la réception d'une invitation du gouvernement soudanais.

Dans un communiqué reçu par la PANA à Khartoum, l'UA indique avoir envoyé sa mission d'observation électorale au Soudan, le 10 avril, avec le déploiement d'une équipe de 20 observateurs à court terme (STO) issus de 14 pays africains, représentant des institutions telles que le Parlement panafricain (PAP), des Organes de gestion des élections (EMB) et des Organisations de la Société civile (OSC).

Les STO ont été déployés en équipes de deux pour couvrir 7 Etats au Soudan.

La Mission de l'UA est conduite par l'ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, qui est arrivé à Khartoum, le 13 avril.

Le président sortant, Omar el-Béchir est l'un des 16 candidats en lice pour la présidentielle.

Le président el-Béchir, qui a déjà voté a, selon les observateurs, de meilleures chances de remporter cette élection face à des candidats peu connus en dehors de leurs circonscriptions.

Outre l'UA, la Ligue arabe, l'Organisation de la conférence islamique et l'Autorité intergouvernementale pour le développement ont envoyé des observateurs pour ce scrutin.

Toutefois, l'Union européenne (UE) a fait savoir qu'elle n'apportera aucun soutien à ces élections, faisant part de son souhait d'assister à un dialogue inclusif qui réunira l'opposition et les mouvements armés avant les élections.

Le gouvernement estime, pour sa part, que cela créerait un vide constitutionnel et déclencherait l'anarchie dans le pays.

-0- PANA MO/SEG/NFB/IS/IBA 13avr2015

13 أبريل 2015 15:51:46




xhtml CSS