Début des travaux des experts de la 6e réunion des ministres de la Défense de la CEN-SAD

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – Les travaux des experts à la sixième réunion des ministres de la Défense des Etats membres de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) ont débuté, lundi dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, dont le thème porte sur "Ensemble contre le terrorisme, pour la sécurité et le développement".

Le Secrétaire général de la CEN-SAD, Ibrahim Sani Abani a souhaité lors de la cérémonie d’ouverture, que les experts fassent des analyses appropriées et des recommandations sur les voies à suivre pour la consolidation de la paix et de la sécurité.

Pour le directeur du Cabinet civil et militaire du ministère ivoirien de la Défense, Jean-Paul Malan, il a relevé que les experts adoptent une approche décomplexée, des solutions et des recommandations pratiques pour assurer la paix et la sécurité dans l’espace CEN-SAD.

L’agenda des travaux des experts prévoit l’examen des documents juridiques et institutionnels sur la création du Centre de lutte contre le terrorisme (CLCT) de la CEN-SAD, l’évaluation et la mise à jour des conclusions de la cinquième réunion des ministres de la Défense tenue en mars 2016 à Charm El-Sheikh en Egypte, la lutte contre le terrorisme dans l’espace CEN-SAD et la promotion et le développement de la coopération militaire entre les Etats membres de la CEN-SAD.

La réunion des experts s’achève mercredi. Elle sera suivie de celle des ministres de la Défense prévue, jeudi et vendredi.

L’objectif de la réunion des ministres de la Défense est d’évaluer la mise en œuvre des diligences de celle de Charm El-Sheikh, notamment l’état d’avancement du projet relatif à la création du Centre sahélo-saharien de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée (CT CEN-SAD).

Créée le 4 février 1998 à Tripoli en Libye, la CEN-SAD qui compte vingt-huit pays membres, vise l’établissement d’une union économique globale basée sur une stratégie de développement communautaire.

Son traité révisé adopté, le 16 février 2013 à N’Djamena, au Tchad, porte sur sa restructuration pour en faire un outil d’intégration plus fort centré sur la paix, la sécurité, le développement durable, la lutte contre la désertification et le changement climatique.
-0- PANA BAL/IS/IBA 01mai2017

01 مايو 2017 16:57:22




xhtml CSS