Début des examens du bacalauréat, session 2015, au Niger

Niamey, Niger (PANA) – Les examens du baccalauréat, session 2015, ont débuté mercredi sur toute l’étendue du territoire national avec quelque 38.489 candidats qui ont planché le matin sur les épreuves de français, a-t-on constaté sur place à Niamey.

Sur les 38.489 candidats, on compte pour le baccalauréat secondaire général, 36.293 candidats dont 16.072 à Niamey et 21.221 en région. Pour le baccalauréat des techniciens il y a cette année 1.299 candidats dont 497 pour le centre de Niamey, 638 pour le centre de Maradi, 92 pour Doutchi et 72 pour Diffa. En outre, 887 candidats se présentent pour le baccalauréat professionnel dont 62 à Agadès; 704 pour le centre de Niamey, 27 à Tahoua; 68 à Téra et 38 à Zinder. Quant aux épreuves, elles vont se dérouler dans 101 centres et jury contre 80 en 2014.

Un budget d'un milliard 100 millions de francs cfa a été consacré pour les préparatifs de ces  ces examens, a indiqué le ministre nigérien des Enseignements supérieurs, de la Recherche et de l'Innovation, M. Asmane Abdou. Il s’est réjoui des efforts du gouvernement dans l'organisation de cette session et salué l'implication de tous les acteurs de l'école qui a permis le bon déroulement de cette année académique avant de souhaiter bonne chance à tous les candidats.

Le ministre Asmane Abdou a salué l'engagement de tous les acteurs notamment les enseignants, les parents d'élèves et les scolaires pour leurs « contributions sincères et constructives ». Il les a encouragés à maintenir cet échange fructueux pour la seule finalité qu'est l'intérêt du Niger.

M. Asmane Abdou a assuré que le Gouvernement continuera à fournir des efforts pour assurer à nos enfants une éducation de qualité. Aussi, ajoute-t-il, c'est au regard du nombre grandissant de bacheliers et pour faire face à ce besoin que quatre nouvelles universités publiques ouvriront leurs portes à la rentrée prochaine à Agades, Diffa, Dosso et Tillabéry, afin de permettre au plus grand nombre de bacheliers d'accéder au savoir universitaire dispensé dans les universités publiques.

M. Asmane Abdou a rappelé que l'université d'Agadès va se spécialiser dans le développement et la mise en valeur des ressources énergétiques et énergie renouvelable, celle de Diffa se spécialisera dans la thématique de l'écologie avec des activités qui viseront la préservation et la restauration de l'environnement naturel dégradé ou fragilisé. Quant à l'université de Dosso, elle se spécialisera dans les Technologies de l'information et de la communication et est parallèlement conçue comme cité de technologie. Enfin, l'université de Tillabéry aura comme axe principal d'activité, le développement de technique et de technologie agro-alimentaire en vue de répondre convenablement aux besoins alimentaires des populations nigériennes.

Le ministre a par ailleurs rappelé aux candidates et aux candidats, ainsi qu'à tous les acteurs de la chaîne de l'organisation des examens du baccalauréat, que le Gouvernement et le peuple nigériens attendent d'eux, un examen propre. ''Les contrevenants feront l'objet de sanctions exemplaires, car la tricherie, la fraude et la corruption n'ont pas de place dans notre Niger de demain. Ce sont des pratiques à bannir et qui seront traquées et punies conformément à la loi'', a averti M. Asmane Abdou.
-0- PANA SA/BEH/IBA    01 juil 2015

01 juillet 2015 15:28:53




xhtml CSS