Début de la Semaine nationale libyenne de lutte contre le SIDA

Tripoli- Libye (PANA) -- La Semaine nationale libyenne de lutte contre le SIDA destinée à sensibiliser le grand public sur les dangers de cette pandémie et la manière de s'en prémunir a été lancée, jeudi à Tripoli, a constaté la PANA sur place.
Placée sous le haut parrainage de la secrétaire générale de l'Association caritative libyenne Waatassimou Dr Aïcha Mouammar Kadhafi ambassadrice de bonne volonté de l'ONU, cette manifestation est organisée par le Centre national libyen de prévention et de lutte contre les maladies endémiques et transmissibles en collaboration avec le bureau du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à Tripoli, le Comité populaire général libyen de l'Enseignement et de la Recherche scientifique, le Comité national libyen de bénévolat des jeunes et l'organe de lutte contre les stupéfiants et plusieurs organisations de la société civile.
Une tente abritant une exposition et des stands des différentes institutions participantes a été dressée à place des martyrs en plein centre ville de Tripoli.
Des tableaux de peintures décrivant le drame que représente cette maladies ainsi que des grandes affiches portant des slogans mettant en garde contre les différents modes de transmission du VIH/Sida ornent l'intérieur de la tente.
Les différents partenaires de cette manifestation organisée dans le sillage de la journée mondiale du Sida célébrée le premier décembre de chaque année, ont établi des stands et distribuent des dépliants, périodiques et autres autocollants aux visiteurs de tous âges et catégories sociaux processionnelles venus s'informer sur cette pandémie.
Dans une déclaration à la PANA, le secrétaire du centre libyen de prévention et de lutte contre les maladies endémiques et transmissibles Abdelhafidh Aboudhir a indiqué que cette semaine constitue une manifestation annuelle organisée sur tout le territoire du pays et vise à sensibiliser le grand public sur les modes de transmission du Sida et la manière de s'en prémunir.
Il a indiqué que tous les partenaires de cette journée ?uvrent de concert en vue de faire parvenir à tous les citoyens le message véhiculée par cette semaine nationale, à savoir, connaître les voie de transmission de cette pandémie et s'en protéger et a affirmé que cet espace ouvert dans une place publique très fréquentée est de nature à réaliser cet objectif.
Le responsable du centre à indiqué que ses services planchent actuellement en collaboration avec l'université anglaise de Liverpool dans le cadre de la coopération avec l'Union européenne la mise en place d'une stratégie nationale de lutte contre le SIDA qui verra le jour dans un délais de 27 mois.
De son côté la représentante du comité populaire général libyen de l'enseignement et de la recherche scientifique Faouzia Ben Ghachir a indiqué à la PANA que ce genre de manifestation a démontré son épreuve et donné l'exemple d'une enquête sanitaire menée sur la famille libyenne l'année dernière et qui a révélée l'impact positif de cette semaine en terme de prévention et de prise de conscience chez les populations à l'égard de cette maladie et des ses modes de transmissions.
La principale source de contamination du Sida actuellement en Libye est, rappelle-t-on, par voie des injections des stupéfiants qui représente un taux qui oscille entre 50 et 80% des nouveaux cas de Sida enregistrés en Libye qui compte 11.
152 personnes infectées au VIH/Sida soit un taux de prévalence de 0,13%.

10 décembre 2009 14:09:00




xhtml CSS