Début de la 3ème réunion du Comité technique spécialisé de l'UA à Addis-Abeba

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) - Le segment ministériel du 3ème Comité technique spécialisé (Cts) de l'UA sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l'intégration de l'Union africaine s'est ouvert jeudi à Addis-Abeba, en Ethiopie, après une réunion d'experts, du 23 au 25 octobre 2017.

La chaîne médiatique de l'UA a rapporté que la réunion d'Addis-Abeba a suivi le report des réunions annuelles conjointes du Cts de l'UA sur les finances, les affaires monétaires, le panoramique économique et l'intégration, ainsi que la Conférence des ministres africains des Finances, du Plan et du Développement économique de la commission économique de l'ONU et qui devaient se tenir à Dakar, au Sénégal, du 23 au 28 mars 2017.

Il a déclaré que la réunion d'Addis-Abeba constitue donc une opportunité pour les Etats membres de discuter de sujets tels que la Stratégie révisée pour l'harmonisation des statistiques en Afrique; l'évaluation des progrès de l'intégration régionale en Afrique; le Code panafricain des investissements; le Centre d'excellence des marchés inclusifs africains; et la Zone de libre-échange continentale, l'Agenda 2063, ainsi que le Rapport des ministres des Finances F10 sur le prélèvement de 0,2% sur les importations, entre autres.

La conférence se tient à un moment critique pour l'Afrique, qui connaît une série d'insécurités économiques, sociales, alimentaires, énergétiques, climatiques et financières, a indiqué le média de l'UA.

"Cependant, il faut reconnaître qu'elle a actuellement un potentiel économique. De 2005 à 2015, le continent africain a enregistré en moyenne et par an un taux de croissance d'environ 5%. Mais depuis 2016, cette dynamique de croissance a chuté à environ 3%, en partie à cause de la chute des prix des matières premières, en particulier du pétrole ".

Le FMI prévoit un taux de croissance d'environ 2,49% pour 2017.

Dans son allocution d'ouverture, le Commissaire aux affaires économiques de l'Union africaine, M. Victor Harison, a remercié tous les délégués présents et a noté que le thème de la Cts "Croissance, Inégalités et Emplois" correspond bien au thème de l'Union africaine de l'année «Exploiter les dividendes démographiques grâce aux investissements dans la jeunesse» du fait que l'Afrique a une démographie particulièrement jeune et dynamique, ce qui en fait une terre d'opportunités pour des investissements à court et moyen terme et surtout rentables dans l'agriculture et l'agroalimentaire, les infrastructures et l'énergie, le tourisme, l'habitat, entre autres secteurs.

Il a noté qu' «à la Commission de l'Union africaine, nous sommes convaincus que tirer pleinement parti du dividende démographique nécessite une approche continentale fondée sur l'intégration régionale. Dans cette perspective, le développement de programmes régionaux et continentaux dans les domaines de l'éducation, des infrastructures, de l'énergie et d'autres catalysera nos efforts pour parvenir à une croissance plus inclusive, conduisant à la transformation structurelle de notre continent".

M. Harison a réitéré la volonté de la Commission de travailler en étroite collaboration avec ses Etats membres pour définir et mettre en œuvre les politiques nécessaires au développement durable en Afrique, c'est-à-dire économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement durable pour le développement.

Entre-temps, une table-ronde ministérielle sur le thème du Cts a eu lieu, suivie d'un examen du rapport et des recommandations de la réunion d'experts pour clore les activités du Cts.

Le rapport sur les résultats du Cts sera soumis pour examen à l'Assemblée des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA en janvier 2018.
-0- PANA VAO/MTA/BEH/SOC 26oct2017

26 octobre 2017 16:36:59




xhtml CSS