DA salue le choix de l'Afrique du Sud pour abriter le PAP

Johannesburg- Afrique du Sud (PANA) -- L'Alliance démocratique (DA), le principal parti d'opposition sud-africain, s'est félicitée de la décision de l'Union africaine (UA) d'établir le siège du Parlement panafricain (PAP) en Afrique du Sud.
La contribution financière de ce pays à la construction du complexe parlementaire continental est un bon investissement qui aura des retombées positives pour la création d'emplois et la croissance économique, a estimé jeudi le président de DA, Joe Seremane.
"Cependant, l'Afrique du Sud ne devrait pas supporter les frais de fonctionnement du PAP.
D'autres sources de financement, comme les fonds accordés par les autres Etats africains et les bailleurs de fonds internationaux, doivent être trouvées", a-t-il ajouté.
M.
Seremane a ajouté que le PAP devait se concentrer sur la promotion des institutions démocratiques, le renforcement du respect des droits humains, l'encouragement des réformes économiques et la promotion d'une identité panafricaine.
Le journal privé sud-africain Citizen se félicité également dans son édition de jeudi de la décision, prise mercredi à Addis- Abeba, par l'UA de choisir l'Afrique du Sud pour abriter le PAP, en écrivant que ce pays avait les meilleures infrastructures du continent.
"Même ceux qui critiquent le gouvernement, comme nous le faisons fréquemment, doivent reconnaître que l'Afrique du Sud a la capacité d'apporter une certaine crédibilité au PAP", estime le journal.
Citizen note cependant qu'il y aura des grincements de dents de la part des contribuables à propos de la facture de la construction et du fonctionnement du Parlement dont la taille reste à déterminer.
"Avec l'honneur d'abriter le PAP viendront les obligations de prendre les bonnes décisions morales", ajoute le journal.

08 juillet 2004 18:38:00




xhtml CSS