Critiques des communistes et de la COSATU contre les Etats-Unis

Johannesburg- Afrique du Sud (PANA) -- Le Parti communiste sud-africain (SACP) et le Congrès des syndicats sud-africains (COSATU) ont critiqué les Etats-Unis à cause de leur menace de boycotter la prochaine Conférence mondiale contre le racisme (CMCR) à Durban, a-t-on appris jeudi auprès de ces organisations.
Le COSATU et l'Organisation sud-africaine de défense des droits civiques (SANCO) ont remis jeudi à Pretoria une lettre de protestation à l'ambassadeur des Etats-Unis.
"Le SACP, le COSATU et la SANCO sont indignés et écoeurés par les menaces des Etats-Unis de boycotter la Conférence mondiale contre le racisme, la xénophobie et l'intolérance qui y est associée, à moins que certaines questions soient supprimées de l'ordre du jour", peut-on lire dans le document.
Ces organisations sont résolument solidaires de la position selon laquelle les débats autour des réparations pour les victimes de l'esclavage et du racisme et autour de la Palestine et du Moyen-Orient doivent avoir lieu.
Selon elles, l'opposition du gouvernement américain à ce que la conférence "discute du racisme sioniste contre la Palestine et des réparations pour les victimes de l'esclavage et du colonialisme" n'est pas acceptable.
"Le racisme sioniste et les réparations au profit des victimes de l'esclavage et du colonialisme doivent figurer dans l'ordre du jour de la conférence mondiale", ont affirmé avec force les trois organisations.
Lorsque la question des réparations pour les victimes du nazisme était débattue, ont-elle rappellé, les Etats-Unis la soutenaient avec enthousiasme.
Maintenant qu'il s'agit de réparations pour les victimes de l'esclavage, ils veulent qu'on retire la question de l'ordre du jour.
Il y a manifestement deux poids, deux mesures.
Pour le SACP, le COSATU et la SANCO, le gouvernement américain devrait "cesser d'essayer de faire chanter le monde" et participer pleinement aux débats de cette conférence.
"Nous demandons que votre gouvernement mette un terme à son opposition à l'introduction de la question du sionisme et des réparations pour les victimes de l'esclavage et du colonialisme dans l'ordre du jour de la conférence contre le racisme", ont- elles ajouté.
La Conférence des Nations Unies est prévue du 31 août au 7 septembre 2001 à Durban en Afrique du Sud, rappelle-t-on.

17 août 2001 09:50:00




xhtml CSS