Création monnaie commune ouest-africaine: Oui, mais sans précipitation, selon Alain Marcel de Souza (Version autorisée)

Bamako, Mali (PANA) - Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Alain Marcel de Souza, plaide pour la création de la monnaie commune ouest-africaine sans précipitation, indique un communiqué publié ce vendredi par l'Institution régionale.

Alain Marcel de Souza a fait cette plaidoirie jeudi à l'attention des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des experts du Comité technique chargé des politiques macro-économiques des Etats membres de la CEDEAO, réunis à Bamako, la capitale malienne, lors de la 10ème réunion ordinaire du Conseil de convergence de la CEDEAO.

Pour M. de Souza, vouloir aller tout de suite à la monnaie unique serait préjudiciable à l’Afrique de l’Ouest. Cependant les ministres des Finances sont invités à créer les conditions favorables à la mise en œuvre du programme de coopération monétaire de la CEDEAO.

A cet effet, il a noté avec satisfaction les avancées significatives réalisées dans le cadre de la coordination des activités de suivi et la production de rapports sur la convergence macro-économique régionale.

Pour sa part, le ministre malien de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a rappelé les nombreux défis qui restent à relever, notamment la multitude de monnaies dans la région, qui freine considérablement la constitution du marché commun.

Aussi, a-t-il évoqué la nécessité de poser les vrais diagnostics sans complaisance et d’identifier les faiblesses pour les juguler, ainsi que le besoin de renforcer le mécanisme de la surveillance multilatérale et de faire en sorte que cette instance puisse se réunir régulièrement.

Prévu en 2009, puis reporté en 2020, l’avènement d’une monnaie commune aux Etats membres de la CEDEAO risque encore une fois d’être reporté, au regard de la réserve émise par le président de la Commission de l’Institution régionale.  

En effet, non seulement le projet se heurte à la pluralité des monnaies au niveau de l’espace communautaire, mais surtout l'entrée en récession des deux grandes économies de la région, le Nigeria et le Ghana avec respectivement des taux d'inflation de 18 % et 15 %, face à une zone Franc CFA dont les 8 pays réunis représentent autour de  10,3% en termes de Produit Intérieur Brut.

On rappelle que l’espace CEDEAO compte sept monnaies pour 15 pays, à savoir, le franc CFA pour les pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le cedi ghanéen (U S $ 1,00 =  4,4 cedi), le naira nigérian (US $ 1,00 = 357.62 naira), le franc guinéen (US $ 1,00 = 9.040.37 francs), le leone sierra-léonais (US $ 1,00 = 7.502.03 leone), le dalasi gambien (US $ 1,00 = 46.23 dalasi) et la escudo cap-verdienne (US $ 1,00 = 92.17 CVE).
-0- PANA SSB/IBA 15septembre2017


15 septembre 2017 11:57:58




xhtml CSS