Coupe du monde 2017 des U-17: L’entraîneur guinéen se dit prêt à créer la surprise lors de la coupe du monde des U-17

Conakry, Guinée (PANA) – La Guinée, frappée par la maladie à virus Ebola entre 2014 et 2016 qui avait coûté la vie à 2.543 personnes et envoyé des milliers d’autres à l’hôpital, est sur le point de créer la surprise en Inde qui abrite la coupe du monde cadette de football.

Au cours de l’épidémie d’Ebola, les équipes guinéennes et l’équipe nationale étaient obligées de jouer leurs matches loin de leur pays, et n’ont repris les rencontres à domicile qu’après l’apaisement de la menace.

Les problèmes qu’il a créés n’ont pas eu d’impact sur les performances sur les terrains avec la qualification du pays à la coupe du monde des U-20 qui s’est déroulée au début de cette année en Corée du Sud et ensuite à celle de l’Inde en 2017. Des réalisations comme celles-ci ont été rendues possibles par une génération de joueurs talentueux qui avaient envie de montrer au monde ce qu’ils savent faire.

FIFA.com a abordé ces perspectives avec Souleymane Camara, l’homme qui va mener l’équipe des U-17 en Inde en octobre, une coupe que son équipe mérite bien selon lui : “C’est le résultat de beaucoup d’efforts. Nous y sommes parvenus malgré les problèmes que nous avons rencontrés lors de la Coupe d’Afrique des nations. Je suis un jeune entraîneur qui fera face à des entraîneurs chevronnés, mais cela ne nous a pas empêché de nous qualifier à cette coupe du monde des U-17”.

Si on jette un coup d’œil sur les obstacles surmontés par la Guinée pour se qualifier, Camara a déclaré : “Le talent existe en Guinée et nous disposons maintenant d’académies pour la formation. Le président de la fédération nationale de football est sur le point d’ériger un centre de formation qui sera opérationnel dans six mois. Ebola nous a causé beaucoup de problèmes, mais nous avons réussi à relever le défi. Le succès que nous avons obtenu est attribué au talent de nos joueurs et rien d’étonnant qu’on nous appelle les ‘’Brésiliens de l’Afrique”.

Le tirage pour la coupe du monde en Inde 2017 n’a pas été facile pour la Guinée, qui va affronter l’Allemagne, le Costa Rica et l’Iran en phase de groupes. “C’est un groupe difficile. Les Iraniens ont joué à trois reprises contre le Japon et ont obtenu une victoire et deux nuls. J’espère qu’ils seront à la hauteur. J’ai parlé à l’entraîneur du Costa Rica qui sera l’une des meilleures équipes pour cette compétition des U-17 aux côtés du Brésil et quant à l’Allemagne, elle n’a pas besoin de présentation”.

Parlant de ses objectifs pour cette compétition, Camara a déclaré : “Nous devons atteindre le deuxième tour. C’est audacieux de parler de victoire finale dans cette compétition. Ce ne sera pas facile parce que nous avons des joueurs qui ont besoin de grandir. Ils vont affronter des joueurs professionnels qui ont acquis une expérience avérée dans leurs équipes à Paris, Lyon et Marseille. Malgré cet handicap, nous donnerons le maximum pour aller le plus loin possible, ce ne sera pas facile".

“Chaque entraîneur a sa propre philosophie”, a-t-il ajouté. “Je rêve de sortir de la phase de groupes, ce qu’aucune équipe guinéenne n’a jamais fait auparavant. Après, nous pourrons nous concentrer sur les tours suivants et essayer d’aller jusqu’au bout. Nous devons garder à l’esprit que c’est une compétition au niveau relevé, ce qui signifie que nous devrons être prudents et respecter nos adversaires”.

A l’instar des autres équipes qui seront présentes à la coupe du monde Inde 2017, la Guinée prend très au sérieux sa préparation: “Après Gabon 2017 (la coupe d’Afrique des nations en catégorie U-17), nous avons convenu d’accorder quelques semaines de repos à nos joueurs. Notre préparation se passe bien. Nous avons eu un mois de regroupement en Italie, suivi d’un autre de dix jours à Abu Dhabi. Et nous allons la poursuivre en vue de créer la surprise lors de cette coupe du monde”.

Pour résumer, Camara a souligné l’importance d’améliorer les performances de la Guinée par rapport à la coupe du monde cadette au Chili en 2015, où elle avait fait match nul devant l’Angleterre avant de perdre devant la Corée du Sud et le Brésil : “J’espère que nous allons mieux nous comporter que deux ans auparavant. Nous devons travailler dur si nous voulons y parvenir parce que c’est un gros progrès de passer de la coupe d’Afrique à la coupe du monde. Je me considère comme un entraîneur ambitieux qui attend toujours de bons résultats”.

Le programme des matches de la phase de groupes pour la Guinée à cette coupe du monde, Inde 2017 s’établit comme suit :
7 octobre v/s Iran
10 octobre v/s Costa Rica
13 octobre v/s Allemagne
-0- PANA VAO/ASA/IS/SOC 18aoùt2017

18 août 2017 18:19:15




xhtml CSS