Coupe du Monde U-17 FIFA: Profils des quatre équipes africaines en Inde

New Delhi, Inde (PANA) - Avec la qualification du Niger, du Ghana, de la Guinée et du Mali pour représenter l'Afrique à la Coupe du Monde des moins de 17 ans en Inde, qui va se dérouler du 06 au 28 octobre 2017, FIFA.com a établi les profils par pays de ces quatre équipes.

Profil du Niger
La Coupe du Monde des moins de 17 ans de la FIFA en Inde sera pour le Niger l'occasion de faire ses débuts sur la scène mondiale puisqu'il n'a jamais participé à aucune compétition de la FIFA quelque soit le groupe d'âge.

En route pour l'Inde:
Après avoir battu le Niger 1-0 en match-aller du deuxième tour des éliminatoires comptant pour l'édition de 2017, la Coupe d'Afrique des Nations de moins de 17 ans, le double-champion du monde en titre du Nigeria pensait que son expérience lui suffirait pour se qualifier. Cependant, un tir d'Aboul Karim Tinni Sanda à la 90ème minute du match retour avait permis au Niger d'obtenir une victoire surprise sur l'ensemble des deux matchs.

A la CAN, le Mena Cadet a confirmé en se qualifiant pour les demi-finales, et pour Inde 2017, les Nigériens se sont remis d’une entame laborieuse - nul contre l’Angola (2-2) et défaite contre le Mali (0-1) - en décrochant l’impérative victoire dont ils avaient besoin contre la Tanzanie (1-0) grâce à Ibrahim Boubacar Marou.

Le Niger s’est incliné de justesse aux tirs au but contre le Ghana en demi-finale (0-0, 5-6 t.a.b.), puis contre la Guinée dans le match pour la troisième place (1-3), mais l’essentiel était fait.

Le sélectionneur - Tiémogo Soumaïla était déjà un monument du football nigérien avant de qualifier le Mena pour Inde 2017. L’ancien défenseur avait brillé par sa solidité et sa détente, et avait hérité du surnom d’Empereur. Ancien capitaine du Mena, il en a aussi été le sélectionneur dans les années 1990.

Professeur d'éducation physique et sportive, le football n’étant alors pas professionnel au Niger, il s’est tourné vers une carrière d’entraîneur et a occupé le poste de directeur technique national en 1995 après des stages en Europe et au Brésil. A 54 ans, il est à la tête des U-17, prolongement direct de ses activités de directeur du centre de formation Atcha Académie.


---------------------------------------------------

Profil du Ghana

La décennie 1990 fut prolifique pour les Black Starlets, vainqueurs à deux reprises de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, en 1991 et en 1995, avec à la clé quatre finales en cinq éditions du tournoi et une troisième place en 1999. Certaines vedettes des années 1990, dont Samuel Kuffour, Stephen Appiah et Michael Essien, ont ensuite représenté les Black Stars lors de l’épreuve mondiale dans les années 2000. Mais depuis cette période dorée, les Ghanéens n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est une demi-finale en 2007, avec en tout et pour tout deux qualifications sur les sept dernières éditions.

En route pour l'Inde:

Les double champions du monde U-17 ont atteint la phase finale, pour la première fois, depuis dix ans après une campagne préliminaire en mode alternatif.

Après un succès 6-5, au cumul des deux matches, sur le Burkina Faso, au deuxième tour, les Black Starlets ont écarté la Côte d’Ivoire pour accéder à la Coupe d’Afrique des Nations U-17 de la CAF au Gabon. Ils ont ensuite cru trouver leur rythme de croisière, corrigeant le Cameroun 4-0, puis le pays hôte 5-0, pour devenir le premier pays africain à valider son ticket pour Inde 2017.

Mais l’attaque est alors tombée en panne et le Ghana a enchaîné deux 0-0 contre la Guinée, lors du dernier match de groupe, puis face au Niger en demi-finale. Vainqueur aux tirs au but, il s’est ensuite incliné 1-0 en finale contre le Mali.

Le sélectionneur - Paa Kwesi Fabin, ancien stratège d’Asante Kotoko et Hearts of Oak, préside aux destinées ghanéennes depuis octobre 2011. Il lui aura fallu trois tentatives pour atteindre la Coupe du Monde U-17. Malgré un parcours solide au Gabon, le sélectionneur entend procéder à certains changements dans son effectif pour la phase finale.

"Nous allons certainement incorporer de nouveaux éléments avant la compétition", confirme-t-il. "Certains joueurs blessés n’ont pas pu nous rejoindre au Gabon. Nous espérons les récupérer et nous poursuivrons notre programme de détection afin d’intégrer de nouveaux joueurs".

---------------------------------------------------------

Profil de la Guinée

Inde 2017 constitue la cinquième participation de la Guinée à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Le Syli Cadet est, avec le Nigeria et le Congo, l’une des trois premières nations africaines à avoir participé à l’événement. Avec deux victoires, deux nuls et deux défaites, les Guinéens avaient fini au quatrième rang de Chine 1985.

Quatre ans plus tard en Écosse. ils ont raté le train de la deuxième phase, alors qu’ils avaient pourtant fini la phase de groupes invaincus (3 nuls). Lors de sa troisième tentative, en 1995, la Guinée a battu le Portugal mais ses défaites face à l’Argentine et au Costa Rica l’ont privée de la suite.

Enfin, lors de Chili 2015, le Syli Cadet n’a pas passé le premier écrémage, en concédant un nul à l’Angleterre (1-1) et deux défaites respectivement contre le Brésil (1-3) et la République de Corée (0-1).


En route pour l'Inde:

La participation de la Guinée à la Coupe d’Afrique des Nations U-17 de la CAF était déjà marquée du sceau de la force mentale. Les Guinéens ont été menés 0-1 à l’aller et au retour du tour qualificatif contre le Maroc, et sont revenus les deux fois au score avant de s’imposer aux tirs au but en terre marocaine.

Lors de la phase finale au Gabon, ils ont démarré en trombe avec un 5-1 face au pays hôte, avant de concéder un nul 1-1 au Cameroun. Le nul vierge face au Ghana a suffi pour qualifier le Syli pour les demi-finales et le tournoi mondial. Battus aux tirs au but par le Mali dans le dernier carré (0-0, 0-2 t.a.b.), les Guinéens ont quitté le tournoi avec la médaille de bronze (3-1 contre le Niger).

Le sélectionneur - Souleymane Camara - doit son surnom "Abedi" à son admiration pour l’ancienne légende du Ghana Abedi Pelé. Ancien meneur de jeu comme son idole, Camara est réputé en Guinée pour avoir longtemps brillé en tant qu’entraîneur-joueur. Il a notamment remporté deux coupes nationales avec le FC Séquence.

Nommé entraîneur du Satellite FC, en première division guinéenne, en décembre 2016, il a dans le même temps façonné une équipe U-17 qui a brillé en Coupe d’Afrique U-17, et qui espère frapper un grand coup sur la scène mondiale.  


---------------------------------------------------

Profil du Mali

Le Mali s'est qualifié trois de suite pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA entre 1997 et 2001. Mais au sortir de cette période faste, les Aiglonnets sont restés absents plus de dix ans.

En 1997, les Maliens ont échoué en quart de finale face à l'Allemagne, aux tirs au but. Le penalty décisif a été manqué par Seydou Kéita, qui a ensuite brillé dans de grands clubs européens comme Séville, Barcelone et l'AS Rome.

Deux ans plus tard, en Nouvelle Zélande, le Mali est sorti à l'issue de la phase de groupes mais, en 2001, les Africains sont à nouveau passés tout près d'une accession au dernier carré. Cette fois, l'Argentine leur a barré la route en s'imposant 2-1 après prolongation. Ils ont enfin franchi les quarts, et même les demi-finales à Chili 2015, mais ils ont subi la loi du Nigeria 0-2 en finale.

En route pour l'Inde

Pour la première fois de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations U-17 de la CAF, le tenant du titre a conservé sa couronne.

Sacré en 2015, le Mali a remporté l’édition 2017 au Gabon. Brillants au tour préliminaire avec un 9-0 infligé au match aller au Tchad, qui a déclaré forfait au retour, les Aiglonnets ont négocié la phase de groupes sans trembler, ni briller. Tenus en échec 0-0 par la Tanzanie, ils ont ensuite battu le Niger (2-1), puis l’Angola (6-1) pour officialiser leur présence en Inde, et en demi-finale.

Vainqueurs de la Guinée aux tirs au but après un nul vierge, les Maliens ont décroché leur deuxième titre continental grâce à Mamadou Samaké, unique buteur face au Ghana en finale.

Le sélectionneur - Ancien entraîneur de Djoliba, l’un des clubs phares du Mali, et de Bani Yas, aux Emirats Arabes Unis, le Togolais Jonas Komla s’épanouit depuis qu’il a intégré les sélections maliennes de jeunes. D’abord en charge des minimes, il a pris la tête des cadets suite au passage de Baye Bah, l’entraîneur des vice-champions du monde de 2015, chez les U-20 en novembre 2015 au Chili.

Comme son prédécesseur, Komla a réussi à soulever le trophée continental, et espère faire au moins aussi bien sur la scène mondiale.

"Nous voulons honorer le continent africain et le Mali lors de la Coupe du Monde U-17", annonce-t-il. "Mais c’est un autre niveau, c'est un autre défi, et nous devons nous préparer avec le plus grand sérieux".  
-0- PANA VAO/MA/FJG/IS/IBA 02oct2017

02 octobre 2017 15:32:01




xhtml CSS