Côte d'Ivoire: ouverture du 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - La quatrième édition du sommet Afrique-Europe de la jeunesse a débuté lundi dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, sur le thème "Investir dans la jeunesse pour un avenir durable", a constaté la PANA.

Les présidents des organisations de jeunes comme le Conseil national des jeunes de Côte d'Ivoire (Cnjci), Emmanuel Edima Nguessan, l'Union panafricaine de la jeunesse (Upj), Francine Muyumba et le Forum européen de la jeunesse, Luis Alvarado Martinez, ont relevé la nécessité d'un investissement dans les jeunes pour leur assurer un présent acceptable et un futur meilleur, tout en souhaitant des engagements palpables pour un partenariat gagnant Afrique-Europe.

La directrice pour l'Afrique de l'Union européenne (Ue), Birgit Magnusson, a noté que la tenue de ce sommet vise à donner aux jeunes, les moyens de se construire, ce qui est un enjeu de taille dans leurs responsabilités à relever les défis en proposant, en stimulant et en bousculant.  

Quant à la représentante de l'Union africaine (Ua) en Côte d'Ivoire, Joséphine Charlotte Mayuma Kala, elle a indiqué que l'organisation panafricaine attendait avec impatience des contributions tangibles pour s'en inspirer dans le cadre de l'élaboration d'une stratégie cohérente et coordonnée sur les jeunes dans un partenariat Afrique-Europe.  

Le ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l'Emploi des jeunes et du Service civique, Sidi Tiemoko Touré, a souligné qu'il s'agit de donner aux jeunes, la place qui est la leur en leur donnant l'opportunité de faire des propositions concrètes.

Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a soutenu que les jeunes doivent représenter une force, une grande richesse et un meilleur atout pour la compétitivité des deux continents, tout en les exhortant à produire des recommandations pertinentes et réalistes.  

Ce sont 120 jeunes motivés, d’Afrique et d’Europe, sélectionnés parmi plus de 7.500 candidats, qui discuteront jusqu'à mercredi de questions importantes pour la jeunesse des deux continents qui seront axées sur six thèmes que sont l’éducation et les compétences, la paix et la sécurité, la gouvernance et l’inclusion, l’environnement et le climat, l’entrepreneuriat et la création d’emplois.

Au terme de leurs échanges, ils soumettront une série de recommandations au 5ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Ua et de l'Ue prévu les 29 et 30 novembre prochain à Abidjan.

Le sommet de la jeunesse est organisé par des plates-formes d’organisations de jeunesse d'Afrique et d'Europe telles que l’Upj, le Réseau des organisations internationales de jeunesse en Afrique, et le Forum européen de la jeunesse, ainsi que des organisations issues de la diaspora comme African Diaspora Network Youth in Europe (Adyne), African Diaspora Youth Forum in Europe (Adyfe) et Afrique-Caraïbes Pacifique Young Professionals Network (Acp-Ypn), avec la contribution du Conseil consultatif de la jeunesse du Conseil de l'Europe. Il est soutenu par la Commission européenne en partenariat avec l’Ua et la Côte d’Ivoire en tant que pays hôte.

Le premier sommet Afrique-Europe de la jeunesse s’est tenu en décembre 2007 à Lisbonne, au Portugal, dans le but d’accroître la participation des jeunes à la coopération Afrique-Europe, en renforçant le travail des jeunes dans les deux régions et en influençant la politique de la jeunesse sur les deux continents, rappelle-t-on.

Les autres éditions ont eu lieu en novembre 2010 à Tripoli, en Libye et en mars-avril 2014 à Bruxelles, en Belgique.
-0- PANA BAL/BEH/IBA 09oct2017

09 octobre 2017 14:19:33




xhtml CSS