Côte d'Ivoire : Le rôle du secteur privé mis en relief dans la lutte contre la malnutrition

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - La contribution du secteur privé dans la lutte contre la malnutrition a été jugée déterminante par des décideurs de haut niveau, en marge du 5ème rassemblement mondial du Mouvement Scaling Up Nutrition (SUN), qui a débuté ses travaux mardi dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan.

Lors d'une conférence de presse conjointe, le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, l'ancien président tanzanien, Jakaya Kikwete, le directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Anthony Lake, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, et la coordonnatrice du Mouvement SUN, Gerda Verburg, ont relevé l'apport important du secteur privé dans la lutte contre la malnutrition.

Le vice-président Duncan a indiqué que la contribution du secteur privé s'élève à 66% sur les 266 milliards de F CFA prévus pour financer le plan multi-sectoriel de nutrition.

Pour l'ancien président tanzanien Kikwete, il faut un appui au secteur privé pour produire des aliments nutritionnels.

Le président de la BAD, Adesina, a noté que le soutien au secteur privé est la clef de lutte contre la malnutrition.

Le rapport mondial 2017 sur la nutrition présenté ce mardi, a appelé à placer la nutrition au coeur des efforts pour éradiquer la pauvreté, lutter contre la maladie, améliorer les normes éducatives, réduire les inégalités et lutter contre le changement climatique.

Les objectifs du rassemblement mondial 2017 portant sur le thème "Investir dans la nutrition pour un avenir durable", qui prend fin jeudi, reflètent l'esprit et les ambitions de la deuxième phase du Mouvement SUN, tels que définis dans la stratégie et la feuille de route pour la période 2016-2020.

Il s’agit de mesurer les progrès accomplis par les pays SUN dans l'avancement de la mise en œuvre des plans nationaux de nutrition afin de mieux comprendre les défis et identifier collectivement des solutions ; de perfectionner les compétences, approfondir la compréhension des questions-clés et convenir d'actions prioritaires pour s’assurer que les pays SUN sont sur la bonne voie pour obtenir des résultats et de renforcer les réseaux pour tirer le meilleur parti de ces atouts.

Le Mouvement SUN mis en place en 2010 est un nouvel effort pour éliminer toutes les formes de malnutrition. Il compte 60 pays dont la Côte d'Ivoire qui y a adhéré en 2013. Le Secrétariat du Mouvement SUN est soutenu par la Fondation Bill et Melinda Gates, le Canada, l'Union européenne, la France, l'Allemagne, l'Irlande, les Pays-Bas, les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

-0- PANA BAL/IS/SOC 07nov2017

07 نوفمبر 2017 18:08:23




xhtml CSS