Côte d'Ivoire : JIF 2018: Cglu Afrique prône l'arrêt des violences contre les femmes

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - Le secrétaire général de Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU Afrique), Jean-Pierre Elong Mbassi, l'organisation faîtière des collectivités territoriales, a exhorté, jeudi, à ne pas fermer les yeux et à demeurer sourd aux violences contre les femmes.

"Il y a des problèmes pour lesquels nous devrions tous avoir honte. Imaginez que votre mère, votre sœur ou votre fille soit harcelée par quelqu'un au lieu de travail ou à l'école, dans un espace public, dans les transports en commun ou simplement dans la rue. Malheureusement, cela se produit très fréquemment sur notre continent avec des statistiques horrifiques de femmes qui perdent la vie après avoir été battues par leurs époux ; des femmes sont grièvement blessées suite à une dispute avec leurs parents ou leurs proches ; sans oublier les nombreuses femmes migrantes qui subissent toutes sortes d'humiliations, y compris le viol, la traite humaine et autres traitements indignes. Fermer les yeux et demeurer sourd par rapport à ces violences contre les femmes n'est tout simplement plus acceptable", a déclaré M. Elong Mbassi dans un message délivré à l'occasion de la célébration, ce jeudi, de la Journée internationale des femmes.

M. Elong Mbassi souligne le devoir de tous de "relayer cette énorme voix venant des femmes qui nous demande d'arrêter partout la violence, le viol, le harcèlement et le traitement indigne de toutes les femmes".

"Chaque fois qu'un homme brutalise une femme, il ferait bien de se souvenir que la personne en face de lui pourrait être sa mère, sa sœur ou sa fille. En tant qu'auteur, il devrait être recueilli par un système qui soutient et encourage les victimes à signaler les cas de violence et d'abus. De pareils crimes doivent être punis avec des sanctions adéquates et des mesures appropriées doivent être prises pour traiter tout problème psychologique que les auteurs pourraient avoir", a proposé M. Elong Mbassi.

Au niveau de CGLU/Afrique qui promeut l'égalité genre et le respect des femmes comme une exigence fondamentale, son Réseau de femmes élues locales de l'Afrique (REFELA) va lancer dans quelques semaines une campagne, "Tolérance zéro pour la violence contre les femmes dans les villes et territoires africains".

Le thème retenu pour l'édition 2018 de la Journée internationale des femmes est  "L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes".

-0- PANA BAL/IS 08mars2018

08 march 2018 16:29:15




xhtml CSS