Consensus à Addis autour de la création d'une Autorité africaine

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) sont parvenus dimanche à Addis-Abeba à un consensus sur la formation d'un gouvernement continental en décidant de mettre en lieu et place une Autorité dotée d'un mandat plus fort pour gérer les affaires africaines.
Ils ont accepté de dissoudre la Commission de l'UA et de créer à la place une Autorité qui, à titre provisoire, va joueur le rôle d'un gouvernement de l'Union dans la perspective de création des Etats unis d'Afrique.
Le président de l'UA et chef de l'Etat tanzanien, Jakaya Kikwete, a déclaré que cet accord a été conclu pour ouvrir la voie à la formation des Etats unis d'Afrique.
L'Autorité exécutive de l'UA, qui remplacera la Commission, sera mise en place en juillet, lors du prochain sommet des chefs d'Etat et de gouvernement prévu à Madagascar.
Toutefois, les dirigeants africains n'ont pas voulu proclamer la formation d'un gouvernement panafricain de crainte que cela n'empiète sur la souveraineté de leurs Etats, se contentant de s'accorder sur la formation d'une Autorité avec des pouvoirs exécutifs plus importants.
"Nous nous rapprochons de la formation des Etats unis d'Afrique.
Nous sommes en train de créer une institution avec un mandat plus important.
C'est une étape vers l'objectif (des Etats unis d'Afrique)", a déclaré M.
Kikwte au cours d'une conférence de presse.
Il a indiqué que les commissaires seront remplacés par des ecrétaires et que la nouvelle Autorité sera dirigée par un président.
"Nous sommes tombés d'accord pour nous décider sur les structures de la nouvelle Autorité de l'UA et la définition de ces nouvelles structures.
Nous vous présenterons des structures claires", a dit le président Kikwete.
Les dirigeants africains ont chargé les ministres des Affaires étrangères, qui siègent au Conseil exécutif, de choisir les dénominations des neuf "ministères" qui seront formés et de leur transmettre les noms.
La formation de ces nouveaux "ministères" doit être achevée avant la fin du sommet ouvert dimanche matin pour durer trois jours.
La formation d'un gouvernement de l'Union, longtemps proposée par le Guide libyen, Moammar Khaddafi, est l'un des principaux points de l'ordre du jour du sommet.

02 février 2009 10:17:00




xhtml CSS